La contradiction fait-elle la femme ?

Quand des jeunes femmes célibataires se rencontrent, de quoi parlent-elle ? Évidemment des hommes ! Mais aussi de la difficulté de faire des rencontres, de ce qu’elles aimeraient vivre, du genre de relation qu’elles attendent, du futur qu’elles voudraient avoir. Un sujet qui ne semble avoir aucunes limites et qui peut nous occuper des heures durant, autour d’un verre, à la pause au bureau, durant un footing…

Pour avoir philosophé sur ce sujet de nombreuses fois, il y a une chose qui ressort et qui m’étonne par-dessus tout. Mais le pire c’est que je suis la première à le penser …

Aujourd’hui ma vie de célibataire, parisienne, trentenaire (je me vieillis un peu là !), est remplie, même très remplie. Entre le boulot, les sorties, les amis, le sport, mes semaines défilent à une vitesse phénoménale. Mais c’est ce que j’aime ! (oui je me répète souvent sur ce thème, mais c’est tellement ce que je ressens). Et quand je m’imagine dans une future relation, je me dis que je ne suis pas vraiment prête à m’investir, que ma prochaine histoire ne pourra pas être trop sérieuse puisque je tiens trop à cette liberté que j’ai aujourd’hui, à toutes mes activités que je fais, et ce n’est pas un mec qui va me faire abandonner tout ça ! Donc je me dis que le prochain, je lui trouverai surement un peu de place le weekend, je lui accorderai peut-être un soir dans la semaine mais pas plus ! Mon temps à moi et pour moi est trop précieux.

Mais attention je veux quand même un homme, et pas qu’une relation sexuelle. J’ai envie d’avoir quelqu’un qui pense à moi, quelqu’un qui fait attention à moi, quelqu’un à qui raconter mes journées, quelqu’un pour me prendre dans ses bras… Et d’ailleurs je tiens à ce qu’il me montre qu’il pense à moi, et j’espère bien qu’il m’appellera chaque jour ou au moins qu’il m’enverra un petit message le soir avant de m’endormir, voire un autre le matin au réveil, voire plein pour égayer ma petite journée!

Et c’est là que je me dis que nous sommes vraiment pleine de contradictions, parce que tout ce que je viens de vous dire je le pense, mais mes copines célibataires le pensent aussi. On a toutes envie de garder notre liberté, mais on a aussi toutes envie de vivre pleinement cette passion qui fait que le début d’une relation est si prenant. Et donc finalement on a peut-être toutes envie de le voir plus qu’une à deux fois par semaine, ce futur homme qui partagera notre vie 😉

 

12 juin 2012. Étiquettes : , , , . L'ancéphalogramme plat c'est pas pour aujourd'hui!. 13 commentaires.