Un an de célibat, ça fait grandir…

 

Il y a un an je faisais ma première sortie avec un mec rencontré sur un site internet. Ce soir-là, belle découverte, il était vraiment pas mal, le courant est bien passé entre nous, nous avons discuté pendant des heures et la soirée s’est terminée sur un bisou.

Cette relation n’a pas duré très longtemps, mais quand même, bien plus que toutes les autres que j’ai pu avoir par la suite ! Le mec n’était jamais dispo pour sortir, il ne me donnait pas vraiment de nouvelles, moi j’étais demandeuse, sûrement un peu trop. En tout cas, si c’était à refaire, je sais qu’aujourd’hui je ne réagirais plus du tout de la même façon.

Jusqu’à cette époque je n’avais jamais eu de difficultés pour rencontrer quelqu’un qui me plaisait. En général quand j’avais des vues sur un garçon c’était toujours réciproque et notre histoire durait quelques temps (parfois très longtemps).

Mais aujourd’hui, je sais que tout n’est pas si simple. Je sais que des fois tu peux apprécier la personne, mais sans plus. Que tu peux avoir envie de la voir une fois de temps en temps, mais que ta vie perso passera avant cette aventure. Ce n’est pas pour autant que tu n’as aucun respect pour l’autre. C’est juste que dans ta tête c’est un peu compliqué, et que ton cœur ne bat pas assez fort pour que cette personne prenne beaucoup de place dans ta vie.

A l’époque pour moi ce mec avait été un connard. Aujourd’hui je me dis que si on suit ce raisonnement, j’ai été une salope avec certains de ceux que j’ai pu rencontrer pour la suite. Mais pour autant je ne pense pas l’être vraiment. Je ne pense pas être une fille qui joue avec les hommes. Je pense juste que j’ai eu besoin de me trouver, de comprendre ce changement dans ma vie (je n’avais jamais été vraiment célibataire avant), et de tester des situations pour me rendre compte qu’elles ne me convenaient pas.

Je ne sais pas pourquoi j’ai réalisé ça ces derniers jours, mais avec le recul je me dis que cette année m’a permis de mieux comprendre ce qui peut se passer dans la tête de chacun. Du coup ça me fait un peu peur, parce que les histoires d’amour, enfin de rencontres, finalement c’est très compliqué et ça ne s’explique pas vraiment… mais c’est ça qui est magique 😉

Publicités

29 novembre 2012. Étiquettes : , , , , , . L'ancéphalogramme plat c'est pas pour aujourd'hui!. 15 commentaires.

Texto à mon père « Tu sais que je t’aime très fort…

… et ça depuis 29 ans, mais là j’ai juste envie de te tuer! »

Qui s’acharne contre moi?

Hier, (journée de la poisse ?)j’ai réussi à casser ma clé dans la serrure de mon appart (je savais pas que j’avais autant de force !), heureusement pour moi j’étais à l’intérieur, j’ai donc pu sortir de ma mallette de bricolage Ikea (tu sais la orange celle que toutes les filles ont) une pince qui m’a permis de retirer le petit bout de clé coincé. Avant mon père je pense tuer mon cordonnier, qui malgré tous ses compliments m’envoie chez un coiffeur pourri et me fabrique des clés pourries (elle était rose en même temps, j’aurais du me douter que c’était de la camelote).

Donc hier, en plus d’avoir cassé ma clé je reçois un mail de mon assureur qui m’annonce que j’aurais eu un sinistre le 27 octobre dernier, mais il ne sait pas de quoi.

Ah merde! Qu’est-ce que j’ai fait encore? Je réfléchis : mon dernier dégât des eaux : non c’était en juin, le vol de mes roues : en aout, la dernière fois que j’ai cassé le doigt de quelqu’un : à l’école primaire, non je ne vois vraiment pas… Je regarde mon agenda, le 27 octobre j’étais à Grenoble! Et je me rappelle bien que ce jour-là aucun sinistre répertorié! Ouf!

Je chambre donc mon assureur en lui disant que ce sont tous des rapiats, et qu’à ce rythme ils vont réussir à me liquider jusqu’au dernier sou! (ah oui je pense que je ne te l’ai jamais dit mais ma famille c’est un peu la mafia, chacun bosse dans un truc dont les autres sont clients, et mon oncle est l’assureur)

Et puis bizarrement ce matin, j’ai un petit flash back : ce weekend là, j’avais prêté ma voiture à mon père… non ce n’est pas possible, il me l’aurait dit quand même s’il avait eu un problème! C’est vrai que quand je lui ai prêté, j’étais un peu stressée, quand je vois l’état de sa voiture je me dis qu’il devrait peut-être songer à changer ses lunettes. Mais bon je ne pouvais pas refuser de dépanner mon papa chéri, surtout que je n’avais pas besoin de ma voiture chérie.

10h30 ce matin : un nouveau mail, de mon assureur/oncle, tombe pour me dire que le sinistre concerne ma voiture, un témoin aurait relevé sa plaque après qu’elle a accroché une autre voiture…

A l’heure qu’il est je n’ai pas réussi à joindre mon père au téléphone, mais je lui ai pris un rendez-vous chez l’ophtalmo! Et pour moi chez le proctologue, parce que j’ai mal au cul de savoirque je vais encore me taper du malus! 

 

28 novembre 2012. Étiquettes : , , , . Révélation Scoop Scandale SEXE!. 13 commentaires.

Le temps d’un weekend : Amsterdam

(Attention cet article est long et on y voit plusieurs fois ma tronche !)

Vendredi dernier je suis partie avec 2 copines pour 2 jours de découverte de la capitale des Pays-Bas.

48 heures, c’est très court, mais ça laisse le temps de faire beaucoup de choses, dont je vais essayer de vous faire le résumer ici.

Pour moi Amsterdam, c’était principalement des canaux, de jolis petits immeubles et des vélos. Et en effet Amsterdam c’est ça !

Comme la ville n’est pas très grande tout peut se faire à pieds. Chaque nouvelle rue est plus mignonne que la précédente. On peut distinguer certains quartiers plus bourgeois (vers les musées), plus bobo (quartier Jordaan) ou très animés (centre ville).

Pendant ces deux jours, nous avons eu la chance de voir le soleil à plusieurs reprise (parce que sinon c’est vent et pluie en cette saison), du coup nous avons flâné dans tous ces quartiers, mais pas à bicyclette contrairement à ce que montre cette photo (le 1er qui trouve ce qui cloche dessus a gagné une dédicace de la photo !)

Mais Amsterdam c’est aussi une ville culturelle avec de célèbres musées comme le musée Van Gogh, qui évidemment était exceptionnellement fermé pour travaux… du coup on s’est rabattu sur un autre mussée, celui de la bière !!! Alors, j’avoue, je trainais un peu des pieds à l’idée de voir du Van Gogh pendant 3 heures. Quand j’ai su que j’allais vivre la Heineken expérience j’étais tout de suite plus motivée (heureusement que mon père ne me lit pas). Mon avis sur cette expérience : j’ai trouvé ça très américain, à base de vidéos, d’effets spéciaux, de mise en situation, de dégustation 🙂 mais du coup très fun. Et puis petite cerise sur le gâteau (ou geste commercial) à la fin de la visite un bateau te ramène en centre ville (jusqu’à leur boutique souvenir), c’est quand même hyper sympa de pouvoir naviguer sur ces fameux canaux !

 

Sinon en un peu plus sérieux, j’ai visité la maison d’Anne Frank. Plusieurs personnes m’avaient dit que c’était décevant, honnêtement j’ai trouvé ça vraiment très bien.

Un reproche cependant à faire dans cette ville. Il existe de nombreuses églises, mais la plupart sont payantes et à base de 5 ou 6 euros, donc un peu abusé (quand je pense que la basilique Saint-Pierre de Rome est gratuite, ça me fait halluciner).  A coté de ça, ils utilisent leurs églises pour y faire des ventes de vêtements ou autres, comme sur la photo ou même une boite de nuit. La drogue c’est dangereux pour la santé !

Bon fini les sujets sérieux ! Faut quand même que je vous dise qu’on a profité des nuits amstellodamoises 🙂

Evidemment Amsterdam by night c’est le quartier rouge ! C’est donc parée de ma red light tenue que je suis allée découvrir ces femmes en vitrine.

Que dire… Plein de choses, c’est dégradant, je ne comprends pas comment on peut faire ça, je ne comprends pas comment on peut payer pour coucher, mais bon ça fait partie de la ville et j’étais la première à vouloir voir à quoi ça pouvait ressembler.

Mais Amsterdam la nuit, c’est aussi une ville très animée. De nombreux bars, coffee shops et boites de nuit sont ouverts à qui veut faire la fête. Un ami rencontré en Croatie il y a plus d’un an et que j’ai retrouvé à Dam par hasard, nous a emmenées, avec mes copines,boire une bière dans un pub très sympa situé près de la Leidensplein. Alors mesdames retenez ce nom : le Lux, parce que ce bar est un repère à bogoss !!! Malheureusement je n’en ai pas trop profité vu que j’ai fait la causette avec mon pote, mais j’ai eu le temps de me faire plaisir des yeux 🙂

D’ailleurs, petit aparté sur le sujet des garçons, cette ville n’est absolument pas faite pour choper ! Déjà les Amstellodamois sont très fermés, même le gentil serveur ne répond pas à ton sourire. Ensuite tu as juste l’impression d’être transparente partout où tu passes. Est-ce le red ligt corner ou la drogue qui rend les hommes aveugles ? Je ne sais pas mais c’est décevant 😦

Pour finir sur une note plus positive, parlons nourriture. Bon déjà, là-bas tu apprendras à boire de la bière si tu ne le faisais pas avant. Et si tu n’a pas peur de suivre un régime hypercalorique il y a plein de plats à essayer. Je vous conseillerai une adresse sympa : Pancakes ! (Berenstraat 38)

Sur ce bravo si tu es arrivé jusqu’ici ! J’ai essayé de résumer un max mais il y a tellement de choses à dire. D’ailleurs il me reste encore beaucoup de lieux à découvrir là-bas, j’espère donc pouvoir y retourner une autre fois.

27 novembre 2012. Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 18 commentaires.

Page suivante »