Mon plus bel achat

10-img_5617-deco-interieur-807299

Il y a un an jour pour jour, alors que la vague de froid sibérien frappait son plein, j’étais avec mes meilleurs amis en train de boire le champagne dans ce qui était depuis quelques heures mon chez moi! Après 3 mois de stress à démarcher les banques pour un crédit pas toujours évident à obtenir, 1 heure de charabia chez le notaire à essayer de comprendre ce qu’on me raconte pour être sure que je ne fais pas une grosse bêtise, j’avais enfin les clés, le sésame pour cette nouvelle étape de vie de propriétaire.

Même si cette idée me trottait dans la tête depuis plusieurs années, c’était une étape que j’aurais aimé franchir à deux. Mais après une séparation difficile, une réflexion sur le montant de 10 ans de loyer, j’ai dit adieu aux excuses du genre « c’est pas le moment, le marché de l’immobilier n’a jamais été aussi haut » (bah oui mais ça fait des années qu’il ne cesse d’augmenter), j’ai compté mes sous, fait mes calculs d’apothicaires, pris un plan de Paris, un plan des transports en commun, internet, et regardé où est-ce que je pourrais trouver cet appartement qui me ressemblerait.

Bien sur je rêvais d’un appartement cosi dans Paris. N’étant pas riche chef d’entreprise, mon appart cosi a du être déplacé à 20km de la capitale, et mon salaire sera amputé jusqu’en 2037.

Ce 31 janvier 2012, on avait bu notre petite coupe vite fait car l’électricité n’avait pas été remise en route, ce fut donc à la lumière des bougies et emmitouflée dans mon manteau que j’ai fait mes premiers pas chez moi. A l’époque aussi, mon chez moi, ne ressemblait pas vraiment à ce qu’il est aujourd’hui. On était loin de l’appart cosi en fait… Mais après quelques jours de gros travaux, et plusieurs mois à jouer à Valérie Damidot (même si tout est encore loin d’être fini, je ne suis pas sponsorisée par M6), il me plait, et je m’y sens bien.

Je sais que je ne resterai pas 25 ans dans cet appartement (même si ça fait déjà un an et je ne m’en suis pas rendue compte), mais je sais qu’il restera toujours très important pour moi, il est le symbole d’une nouvelle vie, celle que je raconte ici depuis plusieurs mois 🙂

Publicités

31 janvier 2013. Étiquettes : , , , . Divers. 15 commentaires.

Les hommes aiment-ils réellement les chieuses?

 Couple-Mon-conjoint

Il parait que les hommes aiment les chieuses. Permettez-moi d’en douter… d’ailleurs d’où ça sort?

Ok j’avoue ça m’arrange, parce que je fais partie de cette catégorie de femmes qui peuvent être parfois un petit peu chiante… Remarque quand je regarde autour de moi, je me dis que cette catégorie englobe finalement toutes les femmes. Après il y a surement des degrés de chiantitude différents pour chaque femme!

Si j’en doute, c’est parce que quand j’observe mes réactions, ou quand je regarde certaines de mes amies, je me dis : mais j’ai abusé là quand même! Mais comment il fait pour supporter son comportement? Mais tu ne veux pas le laisser respirer? S’il n’a pas envie de te le dire, c’est comme ça il n’est pas obligé!

Non mais faut dire messieurs, que parfois vous êtes relou! Enfin vous êtes énervants à ne pas penser comme nous, à ne pas réagir comme on le ferait… Et c’est perturbant! Y’a des fois où on aimerait bien qu’il y ait quelque chose qui sorte de votre bouche pour nous expliquer, y’a d’autres fois on aimerait bien avoir un geste de votre part pour nous rassurer, y’a encore d’autres fois on aimerait juste une réaction pas un blanc, un peu comme nous on l’aurait fait. (Mais on ne veut pas une meuf non plus !) Du coup le seul moyen qu’on trouve c’est de vous titiller, de vous questionner, de vous soûler quoi! 

En plus vous ne comprenez jamais ce qu’on voudrait au moment où on le voudrait! Quoi vous ne savez pas lire dans nos pensées? Mais c’est un tord ça dites moi!

J’en arrive donc à la conclusion que finalement, messieurs vous aimez les chieuses parce que vous savez que vous êtes chiants aussi, et donc vous trouvez que c’est un bon compromis 😉

30 janvier 2013. Étiquettes : , , , , . L'ancéphalogramme plat c'est pas pour aujourd'hui!, Révélation Scoop Scandale SEXE!. 17 commentaires.

Une jolie petite robe

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que je suis une fille. Remarque la plupart d’entre vous ne me connaissez pas en vrai, vous pourriez en douter (au passage je retiens cette idée, parce que ça serait vraiment énorme de faire un blog en se faisant passer pour quelqu’un de l’autre sexe). Bref je suis une fille, j’ai plein de fringues, mais évidemment je mets toujours les mêmes. Hier pour bien commencer la semaine, le redoux étant annoncé, j’ai décidé de porter cette jolie petite robe que je ne mets jamais. Elle sera parfaite pour mon entretien prévu le soir même.

la-petite-robe-noire-guerlain

En partant attraper mon RER je constate dans les vitrines (oui je me mate dans toutes les surfaces réfléchissantes que je trouve!) que cette jolie petite robe est finalement peut-être un peu courte pour un entretien. Heureusement pour moi, j’ai rendez-vous avec un homme (soyons honnête face à une femme il vaut mieux être sobre sur la tenue vestimentaire).

La journée au boulot se passe, ma petite robe se porte toujours aussi bien. Quinze minutes avant de partir, je réussis l’exploit de trouer mon collant. Mais juste un trou, il ne file pas… Depuis toujours je me dis qu’il faudrait que je mette une paire de collants de rechange dans le tiroir de mon bureau. Evidemment je ne l’ai jamais fait, évidemment à ce moment, je regrette fortement! Vu l’heure, je n’ai absolument pas le temps d’en acheter des nouveaux et de me changer. Je serre donc les fesses pour que ce trou reste intact et ne me rende pas ridicule aux yeux de mon potentiel futur recruteur.

Me voilà ensuite partie pour 1 heure de transports avant d’atteindre la magnifique ville de Versailles, et ses grands, très grands immeubles. Tellement grands que j’ai mis 1/4 d’heure à faire le tour d’un bâtiment avant d’en trouver l’entrée. On m’avait bien fourni un plan, mais il ressemblait à peu près à ça :

plan

Le principal c’est que j’ai fini par trouver l’entrée… de la cour! Magnifique grande cour pavée qui donne accès à 4 portes d’entrées. Heu c’est laquelle la mienne ? Aucune idée! Je fais donc le tour de cette cour, en essayant de ne pas me vautrer puisque ceux qui ont inventé les pavés ne sont surement pas les mêmes qui ont inventé les chaussures à talons…

J’arrive enfin dans le bon bâtiment, où je fais la connaissance de Mr Pervers qui restera au pied de l’escalier tout le temps où je l’ai monté (l’escalier hein!). Je rencontre ensuite mon interlocuteur qui est ravi que je sois en avance parce que j’avais bien senti qu’un rendez-vous à 18h30 ça le faisait chier l’ennuyait beaucoup… Je m’installe dans son bureau, nous fermons la porte, et là qui frappe et entre directement ? Mr Pervers! Soi-disant pour une histoire de mail. Mr Pervers s’est gentiment fait renvoyer chez lui, mais je sens que ce matin il y a quelqu’un à Versailles qui parlera de ma robe…

Je ne sais pas si ma jolie petite robe a plu à mon interlocuteur, (par contre mon cv oui) mais pour une fois il y a une justice dans ce bas monde antiféministe : mon collant n’a pas filé, j’ai donc gardé toute ma dignité!

29 janvier 2013. Étiquettes : , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 5 commentaires.

Page suivante »