Tu crois que je ne t’ai jamais aimé

818_large

Tu m’as dit si tu fais ça, tu prends tes affaires, tu me laisses tes clés et tu t’en vas! Je l’ai fait. J’ai pris mes affaires. J’ai laissé mes clés. Je suis partie.

J’ai beaucoup pleuré aussi.

C’était il y a presque 4 ans. Depuis la tristesse est passée, elle a fait place à la fierté, puis à la colère et finalement à l’indifférence. Oui, aujourd’hui je ne pleure plus, j’ai compris, je ne m’énerve plus, et tu ne me manques plus…

Pourtant, par moment, je me dis c’est bête, ça n’aurait pas du avoir lieu. Je me dis parfois que je t’écrirais bien pour t’expliquer ce que je ressens. Et puis finalement je ne le fais pas. Je me dis que je pourrais t’appeler pour te raconter tout ce qui a changé depuis. J’ai beau connaitre ton numéro par cœur, je ne veux pas le composer. Je me dis aussi que je pourrais passer te voir et faire comme si ces années n’avaient pas eu lieues. Mais non c’est impossible.

On se voit toujours de temps en temps, une à deux fois par an. Au début, toi aussi tu étais en colère, j’ai bien entendu tes sous-entendus et tes remarques désobligeantes. Aujourd’hui, quand on se retrouve au même endroit, tu m’ignores tout simplement et j’en fais tout autant.

Tu m’en veux d’avoir fait ça. Tu craignais que quelqu’un d’autre te remplace. Moi j’en avais marre de vivre dans le mensonge, juste là pour ne pas déclencher ta jalousie. Tu penses qu’il y a plus que ça, tu penses que je ne t’ai jamais aimé. Et moi que devrais-je penser de toi, ma propre mère, qui m’as mis a la porte ce jour là?

Même si je sais pourquoi j’ai écris ces mots, je ne sais pas vraiment pourquoi je vous les livre. Je sais que ça peut en choquer certains, que je peux être critiquée durement pour cette situation, mais je réponds à l’avance que chacun a sa vie et ses raisons. En tout cas, vous qui suivez ma vie depuis presque un an, aujourd’hui vous êtes entrés dans ma plus grande intimité.

Publicités

10 février 2013. Étiquettes : , , , , , . Révélation Scoop Scandale SEXE!, Toi + Moi = Quoi?.

48 commentaires

  1. DarkGally replied:

    Je ne vois pas pourquoi certains te jugeraient sévèrement de te confier avec tant de sincérité. Nul ne sait ce qui se passe dans une famille ou n’est dans la tête des autres. La vie en famille peut être parfois très difficile et les liens du sang ne sont pas toujours les liens du coeur. C’est la vie, c’est comme ça, même si c’est toujours triste.

    • steph189 replied:

      je sais que toi tu peux le comprendre parce que tu connais la situation. Mais d’autres te diront qu’avoir ses 2 parents est une chance, et que rompre ces liens est incompréhensible…

  2. unefillesanschichis replied:

    Ça doit pas être facile… 😦

  3. So replied:

    On ne peut pas juger quelqu’un qui s’ouvre comme tu le fais. On peut juste le remercier pour sa confiance.

  4. Camille G replied:

    oh !!! :((((((((((((

  5. Alexe replied:

    Ce n’est pas tant d’avoir ses deux parents qui est une chance c’est surtout de bien s’entendre avec eux … c’est ce que je me dis quand je vois, parfois, certains pères poser un regard tendre sur leur enfant …
    Tu vois je peux tout à fait te comprendre et en aucun cas te juger !!!!
    je t’embrasse !

  6. Torhia replied:

    Bonsoir, je te suis depuis quelques temps, même si je ne commente pas souvent, j’aime bien ton blog tu sais. Cet article m’interpelle, de quel droit pourrions nous te juger ? Personnellement, je suis partie de chez mon père, il ne m’a pas mis à la porte, mais j’étais malheureuse, j’avais 15 ans. 8 ans plus tard, je vois bien qu’il essai de se ratrapper et d’être là pour moi, je ne savais pas comment réagir au début, mais j’ai accepté, et je trouve ça bien maintenant. On ne parle pas du fait qu’on ait eu toutes ces années sombres, à quoi ça servirait à ce stade. Tout ça pour dire qu’un jour, peut-être, la situation évoluera. Mais qu’au final, le plus important est que tu arrives à bien le vivre, à être heureuse ! Un jour, j’espère que tu auras l’occasion de lui dire tout ce que tu as sur le coeur (à condition bien sûr que ça soit ce dont tu ais besoin). Bref je ne sais pas si ce commentaire est bien utile au final, mais n’ais pas peur de ce que tu écris, personne ne te jugera pour oser être toi même et te livrer ainsi. On devrait même te dire merci !

    • steph189 replied:

      Merci à toi pour ce commentaire. C’est bien pour toi que tu aies réussi à trouver une relation qui te conviens avec ton père. Un jour peut-être j’en serai au même stade, en attendant j’ai malgré tout une vie heureuse!

  7. Odile replied:

    Je ne peux que te comprendre.
    En ce moment je me répète sans cesse  » on ne choisi pas sa famille » … Mais je n’arrive pas à couper les ponts, je reste dans la souffrance.
    Je suis admirative, tu as eu le courage qu’il me manque depuis toujours !

    Et effectivement, en général les gens ont du mal à comprendre et accepter…

    • steph189 replied:

      Je n’ai pas forcément eu trop le choix, c’est peut-être ça le plus difficile… enfin avant d’agir ainsi il faut quand même bien y réfléchir parce que ce n’est pas la meilleure des situations

      • Odile replied:

        Oui c’est sûr. Mais quand le choix se résume à la survie (dans mon cas), je t’avoue que c’est compliqué aussi :/

  8. Oscara replied:

    Ce ne sont pas des choses faciles à vivre, et je pense que personne ne fais cela par plaisir. Alors les critiques des autres, tu n’en tiens pas compte. Fais ce qui te semble juste et bon, la suite on verra

    • steph189 replied:

      Non mais les critiques peuvent faire mal… en tout cas, oui j’ai fait ce qu’il me semblait le mieux pour moi

  9. Rachel replied:

    Parfois l’amour aussi c’est savoir mettre la distance. Je le sais parce que j’ai réellement appris à aimer ma mère quand je n’habitais plus chez mes parents. Personne n’a le droit de te juger, tu mènes ta barque comme tu veux, toi seule sait ce qui peut te rendre heureuse! Bisous

    • steph189 replied:

      En tout cas j’ai choisi d’être honnête, ça a eu les conséquences que je raconte, mais je pense qu’on ne peut pas mentir indéfiniment à ses proches

  10. Chronique d'un trentenaire celibataire parisien replied:

    Situation ô combien difficile qu’il n’appartient à personne de juger.
    En revanche, félicitations pour la tournure qui m’a fait croire jusqu’à la dernière ligne que ton message parlait d’un ex…
    L’essentiel est d’être heureux. Il n’y a pas de famille parfaite. Un jour, je te le souhaite, tu renoueras peut-être avec ta maman et enterrerez vos différends. Le fait que tu nous le livres reste un criant signe que tu n’as pas complètement tourné le dos à ta mère (psychologie de comptoir inside) 🙂
    Bises confraternelles de bloggueur

    • steph189 replied:

      Non je n’ai pas complètement tourné le dos, mais nous sommes encore loin des réconciliations…
      Bises également confrère blogueur 😉

  11. cubala replied:

    Coucou Steph,
    Je suis fier de toi d’avoir osé te confier sur ton blog. Ce n’est pas facile et je le voie vraiment comme quelque chose de positif pour toi. On en reparlera si tu le souhaites…
    Des bisous

    • steph189 replied:

      Je ne pensais pas le faire un jour… Va falloir qu’on analyse ça autour d’une bière 🙂 mais j’essayerai de garder les pieds sur terre cette fois!
      bisous

      • cubala replied:

        Tu peux m’apprendre cette technique aussi (ou pas ; ) Je check mon agenda de ministre et on essaye de se trouver un créneau 🙂
        Bisous too

  12. linosqui replied:

    JE ne te connais pas mais je sais pourquoi tu te sens juger pour ce choix, je ne parle plus à ma mère depuis 10ans, j’ai des réflexions affreuses à ce sujet, comme si j’étais un monstre, de la part de gens ne sachant rien de rien. C’est moche de juger sans savoir.

  13. Lully replied:

    Etre critiquée ou choquer les autres ? Au contraire, je trouve que ce que tu as écrit plein d’espoir et de maturité. J’espère qu’un jour je pourrai penser pareil mais pour le moment c’est trop récent. Je comprends très bien ce que tu veux dire par le fait que ça n’aurait jamais dû avoir lieu. Parfois tu te dis qu’à cause d’une phrase, un geste de trop, tout bascule. Je me dis toujours que si j’avais pas vidé mon placard et pris ma voiture, tout serait comme avant. Mais non, parce que si ça s’est passé, c’est qu’il y avait un réel problème, ça aurait juste reculé l’échéance.
    Et le fait que tu veuilles l’appeler, lui écrire… Je comprends aussi, mais la plupart du temps ça fait plus de mal qu’autre chose. Pense à ce que tu risques. Si c’est juste pour te confier et que n’attends pas de retour, pourquoi pas, mais si t’es dans l’attente de quelque chose, je te le déconseille.

    Et pourquoi pas juste lui envoyer le lien de ton article ?

    Bonne continuation.

    • steph189 replied:

      Pour l’instant je suis dans l’attente de rien, je vis autrement depuis 4 ans, je m’y suis habituée et je ne suis pas encore prête à faire changer les choses (et elle non plus)
      Je suis d’accord avec toi, si on arrive à une telle situation c’est parce qu’il y a un réel problème, et que ne pas l’affronter ce n’est pas synonyme que tout serait mieux aujourd’hui.

  14. virginie B replied:

    moi j’ai rompu avec mon père durant 14 ans, j’ai écrit sur mon blog vendredi pour expliquer que je venais de reprendre contact avec lui…oh non personne n’a le droit de te juger, tu es la seule à savoir… mène ta route et puis un jour peut être… (si tu lis ce billet Parler à mon père peut être tu comprendras…que l’espoir reviendra un jour…) courage

    • steph189 replied:

      J’ai lu ton article vendredi, ça m’a touché, surtout que le mien était en pleine construction dans ma tête. Mais je me suis dit que je n’étais pas encore prête à franchir ce cap, un jour sûrement mais pas maintenant…

  15. nanynailNany replied:

    un des plus grands passe temps des personnes est de juger. ton article apparaissant a la une de HC, le titre m’ayant interpellée, j’ai cliqué et découvert ton blog.
    ca a du etre dur, au début, mais peut etre que c’est mieux ainsi et comme tu le dis, chacun a ses raisons.
    moi meme en passe de voir la porte de la « maison » se fermer sur mon nez, ton article tombe a pic suis je puis dire. je ne sais pas encore ce qu’il a fait en moi, mais il a remué un truc.
    je ne sais pas si tu reprendras contact avec elle, je te souhaite de faire au mieux.
    et merci pour cet article meme si finalement, il n’appartient qu’a toi =)
    bisous

    • steph189 replied:

      Tant mieux si mon article est tombé à pic! j’espère que tu feras les bons choix…
      bisous

  16. La Vie Détachée replied:

    Ton article est très beau, très touchant. Bravo !

  17. Chroniques Julie (@ChroniquesJulie) replied:

    Cet article est vraiment très poignant ! on croirait que tu parles d’un amour perdu, de l’échec d’une relation amoureuse, et voilà que la chute apporte encore plus de drame à ton histoire ! On se sent obligée de relire l’article, et on le comprend un peu mieux… En tout cas bravo pour tes jolis mots, mais aussi pour le long chemin que tu as parcouru dans ta vie pour en arriver à un début de rémission…

    • steph189 replied:

      Pour en parler ici, oui il y a eu un long chemin. C’est en quelque sorte un amour perdu…

  18. Homeostasie replied:

    d’autres te diront qu’avoir ses 2 parents est une chance, et que rompre ces liens est incompréhensible…

    ===

    Personne ne peut te juger pour cela ! Même si les gens le font et ne comprennent pas, que bien souvent, tu es critiquée pour ce fait, toi seule sait pourquoi tu l’as fait, toi seule sait si cela te fait du bien ou non. J’ai perdu mon père, ma mère est partie et cela fait 11 ans que je ne l’ai pas vue, et je ne m’en porte pas plus mal. Cette épreuve de la vie m’a construite telle que je suis aujourd’hui !

    • steph189 replied:

      Exactement! ça forge aussi un caractère ces épreuves… bonne vie à toi!

  19. theladiespaper replied:

    Tellement bien écrit, tellement touchant … bravo pour ces jolis mots remplis d’émotion.

    • steph189 replied:

      Ces mots viennent du coeur et y sont depuis longtemps…

  20. CLM replied:

    Même si je n’ai pas vécu la même situation, je ne te comprends que trop bien car la relation que j’entretiens avec ma mère n’est pas toujours évidente. Et il y a eu des moments de clash où je n’étais pas loin de me retrouver à la rue, sans famille.

  21. plumechocolat replied:

    Très émouvant comme confession que tu nous livres, les relations avec nos mères ne sont jamais vraiment simples, je te souhaite plein de courage pour vivre cela

  22. Mélanie replied:

    Bonsoir,

    Il y a maintenant 6 mois que je suis tombée totalement par hasard sur ton blog (dsl pour le « tu » mais j’ai un peu l’impression de te connaître!) et depuis je te lis avec assiduité! C’est la première fois que je laisse un commentaire, peut être parce que ce billet me touche particulièrement! J’ai été abandonné par mon père quand j’avais 14 ans. aujourd’hui j’en ai 28 (enfin presque!) et j’en souffre toujours. Je sais que ce n’est pas la même situation mais ce que je voulais dire c’est qu’énormément de gens autour de moi me critique. Ce n’est pas moi qui suis partie mais on me reproche de ne pas faire d’efforts. Ce que les gens ne comprennent pas c’est que faire l’effort d’aller vers lui est une chose horriblement dure. Mon propre père ne m’a pas jugé assez importante pour me garder dans sa vie! Les gens qui critiquent ont généralement eu dans leurgence enfance leurs deux parents (même séparés). Alors j’en viens à ce que je cherche à dire depuis la première ligne : personne n’est apte à juger une situation qu’il ne connait pas, et je te tire mon chapeau pour cette parfaite déclaration… Je te l’envie.
    Pour finir sur une note plus gaie, tes billets me font très souvent rire et me rappel régulièrement ma propre vie de celibataire. Continu, c’est génial!

    Biz

    • steph189 replied:

      Merci pour ce témoignage Mélanie. Et merci pour ton premier commentaire, n’hésite pas à venir laisser un petit mot de temps en temps, j’aime bien connaitre les personnes qui me lisent 🙂
      biz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :