I put one foot in front of the other one

tumblr_ld331erHme1qckghuo1_400_large

En ce moment j’écoute en boucle le groupe Fun. et cette phrase dans l’une de leur chanson ainsi que des événements récents dans ma vie m’ont inspiré pour ce post.

Assez tôt, j’ai compris que ma vie c’était moi qui la menait et que si j’avais réellement envie de faire quelque chose il ne fallait pas que je m’en prive pour des raisons parfois un peu trop faciles et futiles.

C’est comme ça qu’à 18 ans j’ai mis ma vie dans ma petite voiture et je suis partie faire mes études à 500km de chez moi et de mes amis. Mes amis sont vraiment importants pour moi, comme je n’ai  jamais été très proche de mes parents, j’ai compensé ce manque avec eux. Les quitter a été difficile, mais finalement moins pour moi que pour eux, parce que de mon côté je partais vivre une nouvelle aventure qui m’excitait au plus haut point et dont j’avais énormément besoin à ce moment de ma vie. Et puis je me suis dit, de toute façon si on est vraiment amis, on le restera malgré la distance. Et ce raisonnement était le bon puisqu’aujourd’hui ils sont toujours là.

Deux ans plus tard, rebelote, je décide de continuer mes études dans une autre ville, 500km qui cette fois me séparaient de mon copain que j’avais galéré à séduire. Mon raisonnement a été le même, mes études je ne les ferai qu’une fois dans ma vie, cette opportunité que j’ai là, je ne l’aurai peut-être jamais, alors qu’un copain j’aurais surement plein d’occasions d’en retrouver si jamais ça ne tient pas (avec le recul je me dis que j’étais bien sûre de moi!). 3 ans plus tard j’ai obtenu mon diplôme, j’avais toujours mon copain, mais il est vrai que la distance avait fait quelques dégâts. Cependant je n’ai aucun regret concernant ce choix.

Et toute ma vie j’ai fait comme ça, j’ai avancé vers ce qui me semblait le mieux pour moi. Par moment j’ai mis la priorité sur mes études, mon boulot, à d’autres moments sur mes amis, mon couple, ma famille.

tumblr_mislgeoVIk1r77gtro1_500_large

J’ai aussi fait des choix difficiles, j’ai laissé certaines personnes sur le bord du chemin, ces personnes qui pour moi ne me comprenaient pas et ne me permettaient pas de vivre comme je le voulais. Je ne suis pas sans cœur non plus, je ne dis pas que ça ne m’a pas fait du  mal. Avant de rompre une relation j’essaye de comprendre, de faire comprendre à l’autre ce qui ne va pas, de dire les choses (bon c’est vrai que je ne sais pas toujours mettre les formes quand je dis ce que je pense…), mais si le message ne passe pas, alors tant pis, chacun sa route!

Ma vie c’est moi qui la mène, c’est moi qui fait mes choix, et vu le résultat aujourd’hui je peux vous assurer que je ne regrette rien de ce que j’ai fait!

Publicités

26 février 2013. Étiquettes : , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?.

12 commentaires

  1. cubala replied:

    Tu es forte Steph, c’est une de tes très belles qualités 🙂

  2. Chronique d'un trentenaire celibataire parisien replied:

    Moui… C’est un discours volontariste à n’en pas douter. Mais j’ai connu des gens, des situations qui ont aussi pris leur destin en main et qui se sont pris ladite main dans la gueule. « Aide-toi et le ciel t’aidera » comme dit le proverbe. Certes, il vaut mieux se bouger le cul que d’attendre que les choses changent toutes seules. Mais parfois, même se bouger le cul ne suffit pas. Quand ça veut pas, ça veut pas.
    Quand on a pas tout le temps de la chance, la chance qui t’a accompagné quand tu as fait ces choix, il reste cependant une arme absolue : l’optimisme à toute épreuve. Optimistes de tous pays, réjouissez-vous !
    Siouplait patron, encore une tournée !

    • steph189 replied:

      Pour moi la chance n’a rien à voir là-dedans, j’ai décidé de vivre ce que j’avais envie de vivre sans me retenir pour des raisons parfois un peu légères. Et j’estime que si à côté les gens ne me comprennent pas c’est qu’on n’a rien à faire ensemble, et tant pis si ça fait mal, ils resteront sur le bord de mon chemin…
      Enfin je pense que l’optimisme permet de voir les choses du bon côté et qu’en règle général plus tu es heureux, positif et souriant plus la vie et les gens te sourient!

      • DarkGally replied:

        Je suis d’accord avec le désespéré de 38 ans. Etre positif et souriant, génial, moi je suis pour, mais parfois ça ne suffit pas ! Regarde, j’ai bien inventé la posititude et je suis quand même tombée malade, mon mec est parti (ok, ça c’est une bonne chose) et je galère pour le taf.

        Il faut mener sa vie comme on l’entend, croire en soi et avancer coûte que coûte oui. Mais des fois on est aussi tributaire d’éléments extérieurs plus fort que nous…

      • Chronique d'un trentenaire celibataire parisien replied:

        On est bien d’accord DarkGally. Mais je ne suis pas un desespéré… Et qui te dit que j’ai 38 ans ? ^^

      • DarkGally replied:

        Vu que c’est toi qui l’a dit lors d’un de nos derniers échanges ici… Tu te souviens, les femmes qui ne cherchaient que les moins de 35, tout ça tout ça…

        Désespéré est bien sûr une vue de l’esprit (le mien étant tordu, tu te retrouves avec une nouvelle étiquette qui ne te lâchera plus)

      • Chronique d'un trentenaire celibataire parisien replied:

        Si ça peut te faire plaisir… 🙂
        Je suis comme ça moi. Même si tu m’affubles d’un surnom qui ne me correspond pas, si je peux distribuer un peu de bonheur ! :-)))))

      • DarkGally replied:

        Et avec une qualité pareille tu n’as pas des hordes de femmes hystériques qui font le pied de grue devant ta porte ??? Pfff, je comprends rien aux nanas moi…

      • Chronique d'un trentenaire celibataire parisien replied:

        Ben si mais elles ne veulent pas d’histoires sérieuses (cf. ma réponse au post sur les trentenaires). Bah en attendant, je ne vais pas me plaindre du reste mais c’est lassant !

  3. nanynail replied:

    c’est pas facile d’aller touojurs de l’avant comme ça, de savcoir ce que l’on veut.
    alors bravo a toi qui a su le trouver =)
    bisous

    • steph189 replied:

      Merci 🙂 j’ai fait des choix, je ne sais pas comment ma vie aurait été si j’en avais fait d’autres, en tout cas j’ai fait ceux qui me paraissaient les meilleurs pour mon avenir et aujourd’hui dans mon avenir je ne regrette pas ce que j’ai fait 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :