Mon plus bel achat

10-img_5617-deco-interieur-807299

Il y a un an jour pour jour, alors que la vague de froid sibérien frappait son plein, j’étais avec mes meilleurs amis en train de boire le champagne dans ce qui était depuis quelques heures mon chez moi! Après 3 mois de stress à démarcher les banques pour un crédit pas toujours évident à obtenir, 1 heure de charabia chez le notaire à essayer de comprendre ce qu’on me raconte pour être sure que je ne fais pas une grosse bêtise, j’avais enfin les clés, le sésame pour cette nouvelle étape de vie de propriétaire.

Même si cette idée me trottait dans la tête depuis plusieurs années, c’était une étape que j’aurais aimé franchir à deux. Mais après une séparation difficile, une réflexion sur le montant de 10 ans de loyer, j’ai dit adieu aux excuses du genre « c’est pas le moment, le marché de l’immobilier n’a jamais été aussi haut » (bah oui mais ça fait des années qu’il ne cesse d’augmenter), j’ai compté mes sous, fait mes calculs d’apothicaires, pris un plan de Paris, un plan des transports en commun, internet, et regardé où est-ce que je pourrais trouver cet appartement qui me ressemblerait.

Bien sur je rêvais d’un appartement cosi dans Paris. N’étant pas riche chef d’entreprise, mon appart cosi a du être déplacé à 20km de la capitale, et mon salaire sera amputé jusqu’en 2037.

Ce 31 janvier 2012, on avait bu notre petite coupe vite fait car l’électricité n’avait pas été remise en route, ce fut donc à la lumière des bougies et emmitouflée dans mon manteau que j’ai fait mes premiers pas chez moi. A l’époque aussi, mon chez moi, ne ressemblait pas vraiment à ce qu’il est aujourd’hui. On était loin de l’appart cosi en fait… Mais après quelques jours de gros travaux, et plusieurs mois à jouer à Valérie Damidot (même si tout est encore loin d’être fini, je ne suis pas sponsorisée par M6), il me plait, et je m’y sens bien.

Je sais que je ne resterai pas 25 ans dans cet appartement (même si ça fait déjà un an et je ne m’en suis pas rendue compte), mais je sais qu’il restera toujours très important pour moi, il est le symbole d’une nouvelle vie, celle que je raconte ici depuis plusieurs mois 🙂

Publicités

31 janvier 2013. Étiquettes : , , , . Divers. 15 commentaires.

Les joies de la cohabitation

La semaine dernière, j’étais en vacances, bien méritées (attends t’as vu tout le boulot qu’il y a eu pendant les congés de noël !), plus précisément au ski. Et au ski le mètre carré d’appart est une denrée rare, ainsi tu te retrouves à vivre à 5 dans 25 m2. En retirant la salle de bain et les toilettes (sauf si tu souhaites y passer ta semaine) et bien ton espace vital se résume à 2 m2.

mon-coloc-max-boublil

Autant te dire que pour moi qui ai l’habitude de vivre seule, le choc fut rude. Parce que la proximité ce n’est pas trop mon quotidien, et ce n’est pas toujours très agréable…

Déjà t’es obligé de supporter tout le monde, parce que tu ne peux pas vraiment te permettre de t’engueuler avec quelqu’un et partir en claquant la porte… ben oui les seules issues de secours sont le balcon et le couloir de l’immeuble, et franchement claquer une porte pour te retrouver dans un endroit ou tu te pèles ça n’a pas trop d’intérêt (tu me diras ça te rafraichit rapidement les idées).

Autre problème, y’en a toujours un qui a faim, du coup y’en a toujours un qui sort le Nutella au gouter, le saucisson à l’apéro (et le vin blanc évidemment), les pizzas plutôt que les haricots pour le repas… bref la tentation est là en permanence, et moi je ne sais pas y résister, du coup j’ai mangé sans avoir faim pendant une semaine!

Tu dors au milieu de tout le monde. Alors il suffit qu’un soir tu sois crevée avant les autres et que tu t’assoupisses comme une merde à 22h, et bien y’a toujours un petit rigolo qui va, au choix, t’imiter en train de ronfler/t’écrire dessus/te crier dans les oreilles etc… J’avoue c’est drôle quand on le fait aux autres 🙂

20130115-133559.jpgTes 2 m2 d’espace vital ne sont pas séparés des autres par une cloison anti-odeurs. Et je peux vous dire que la chaussette, après une journée de ski, elle pue bien. Alors multiplié par 2 (a priori t’as 2 pieds hein !) et par 5, ça en fait une quantité de trucs qui puent !

Mais d’un autre côté, c’est tellement bien la vie en communauté, tu ne peux pas t’ennuyer ou déprimer.

Tu trouves toujours quelqu’un avec qui discuter pendant des heures.

Y’en a toujours un qui est motivé ou qui te motive pour faire une connerie (bon ok ce n’est pas difficile avec moi) : genre skier en maillot de bain, faire la fermeture des pistes avec les pisteurs, pourrir les oreilles de toutes les personnes qui ont la tête dans le cul le matin en chantant « girl on fire » dans les casiers à ski…

Y’en a toujours un qui a faim (voir au dessus) et donc qui va préparer à manger. Bizarrement la motivation est nettement moins présente pour faire la vaisselle…

Et puis si t’en as marre d’être enfermé, tu trouveras forcément un compère pour t’accompagner faire un tour du parking ou du Spar (ben ouai en fait y’a rien à faire dans une station de ski le soir)

Finalement, ce n’est pas si mal la cohabitation. Y’a quelqu’un qui veut faire une coloc avec moi ?

15 janvier 2013. Étiquettes : , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 18 commentaires.

Et le suédois, il est pas compris dans la commande?

Ce matin, 8h30 pétante je me fais réveiller par la sonnerie de mon interphone! Ce n’est franchement pas ce qu’il y a de plus agréable quand tu t’es couchée quelques heures plus tôt… Vite j’enfile un pantalon parce que je sais qui est derrière la porte : c’est le père noël Ikea! Et oui pour moi aujourd’hui c’était un peu un noël d’été, avec des cadeaux que je me suis faite toute seule (ouais un peu pourri le noël je te l’accorde).

Un quart d’heure plus tard je me retrouve avec 27 cartons dans mon salon/salle à manger/cuisine…

Euh ils n’ont pas oublié quelque chose là? Il est où le grand et beau suédois qui m’aide à monter tout ça?

Pas sure qu’il soit suédois, mais il fera très bien l’affaire 😉

Encore plus tard, après un retour par la case dodo, un grand café et un pain au chocolat, je m’équipe de l’outil indispensable à cette épreuve, j’ai nommé :

Non pas le pic à glace… le TOURNEVIS!

Ikea sans me vanter je maîtrise grave 🙂 J’ai une certaine expérience du suédois, alors maintenant je commence à connaitre son fonctionnement. Et puis, j’ai mes techniques pour arriver plus vite à mes fins…

Règle n°1 : toujours mettre la notice dans le même sens que la pièce qui est en face de toi, ou l’inverse tu fais comme tu veux. Mais rappelle toi, qu’en tant que fille tu as un problème avec la représentation dans l’espace, donc autant te faciliter les choses. C’est comme avec la carte routière pourquoi mettre le nord en haut, autant mettre la carte dans le sens dans lequel tu roules.

Règle n°2 : bien regarder toutes les pièces qu’il te faut pour monter ton meuble. Non parce que le suédois se protège toujours beaucoup (on ne lui reprochera jamais), du coup pour un meuble de cuisine, tu as le caisson dans un carton, les 3 tiroirs dans trois cartons, et les façades dans 2 autres cartons (va savoir pourquoi les tiroirs sont en 3 cartons et les façades en 2 ?). Ca commence à faire beaucoup pour des éléments qui vont ensemble et doivent se monter en même temps.

Règle n°3 : prendre son temps. Si y’a un dessin plus précis sur la notice, c’est qu’il y a source possible d’erreur. Regarde donc bien ce dessin, sinon tu vas forcément faire ce que tu ne devais pas faire!

Règle n°4 : ne pas t’affoler s’il te reste des morceaux à la fin. Si ton meuble tient, c’est qu’ils ne devaient pas être utiles, ou alors que le roi du meuble en kit a voulu être genreux (mais ça j’y crois moins)

Résultat en chiffre de mon après-midi suédoise, sans qu’aucun suédois n’intervienne:

·         1 magnifique ilot central de cuisine monté.

·         4 heures passées, mais  ces 4 heures ont également servi à textoter et téléphoner.

·         1 erreur : un tiroir que j’ai du démonter pour non respect de la règle 3.

·         30 kg : le poids du plan de travail que je n’ai pas pu poser.

·         150 litres d’eau consommés pour le bain que je me suis octroyée en fin de journée 🙂

 

 

 

1 septembre 2012. Étiquettes : , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 22 commentaires.