I put one foot in front of the other one

tumblr_ld331erHme1qckghuo1_400_large

En ce moment j’écoute en boucle le groupe Fun. et cette phrase dans l’une de leur chanson ainsi que des événements récents dans ma vie m’ont inspiré pour ce post.

Assez tôt, j’ai compris que ma vie c’était moi qui la menait et que si j’avais réellement envie de faire quelque chose il ne fallait pas que je m’en prive pour des raisons parfois un peu trop faciles et futiles.

C’est comme ça qu’à 18 ans j’ai mis ma vie dans ma petite voiture et je suis partie faire mes études à 500km de chez moi et de mes amis. Mes amis sont vraiment importants pour moi, comme je n’ai  jamais été très proche de mes parents, j’ai compensé ce manque avec eux. Les quitter a été difficile, mais finalement moins pour moi que pour eux, parce que de mon côté je partais vivre une nouvelle aventure qui m’excitait au plus haut point et dont j’avais énormément besoin à ce moment de ma vie. Et puis je me suis dit, de toute façon si on est vraiment amis, on le restera malgré la distance. Et ce raisonnement était le bon puisqu’aujourd’hui ils sont toujours là.

Deux ans plus tard, rebelote, je décide de continuer mes études dans une autre ville, 500km qui cette fois me séparaient de mon copain que j’avais galéré à séduire. Mon raisonnement a été le même, mes études je ne les ferai qu’une fois dans ma vie, cette opportunité que j’ai là, je ne l’aurai peut-être jamais, alors qu’un copain j’aurais surement plein d’occasions d’en retrouver si jamais ça ne tient pas (avec le recul je me dis que j’étais bien sûre de moi!). 3 ans plus tard j’ai obtenu mon diplôme, j’avais toujours mon copain, mais il est vrai que la distance avait fait quelques dégâts. Cependant je n’ai aucun regret concernant ce choix.

Et toute ma vie j’ai fait comme ça, j’ai avancé vers ce qui me semblait le mieux pour moi. Par moment j’ai mis la priorité sur mes études, mon boulot, à d’autres moments sur mes amis, mon couple, ma famille.

tumblr_mislgeoVIk1r77gtro1_500_large

J’ai aussi fait des choix difficiles, j’ai laissé certaines personnes sur le bord du chemin, ces personnes qui pour moi ne me comprenaient pas et ne me permettaient pas de vivre comme je le voulais. Je ne suis pas sans cœur non plus, je ne dis pas que ça ne m’a pas fait du  mal. Avant de rompre une relation j’essaye de comprendre, de faire comprendre à l’autre ce qui ne va pas, de dire les choses (bon c’est vrai que je ne sais pas toujours mettre les formes quand je dis ce que je pense…), mais si le message ne passe pas, alors tant pis, chacun sa route!

Ma vie c’est moi qui la mène, c’est moi qui fait mes choix, et vu le résultat aujourd’hui je peux vous assurer que je ne regrette rien de ce que j’ai fait!

26 février 2013. Étiquettes : , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 12 commentaires.

Aie confiaaaance…

aie-confiance

Il y a fort longtemps (genre quand j’étais au lycée) je me rappelle d’un pote qui m’avait dit que je parlais trop. Non pas dans le sens que j’étais bavarde, mais parce que je racontais ma vie à qui voulait l’entendre, alors que finalement je ne savais pas à qui j’avais à faire. Depuis cette époque j’ai pris quelques bonnes petites claques dans ma tête et j’ai tendance à faire beaucoup plus attention à ce que je dis, à qui, et surtout à ne pas donner ma confiance à tout va. (Ok je tiens ce blog, où je raconte ma vie à qui veut la lire, mais on va dire que je garde encore un certain anonymat)

Aujourd’hui donner ma confiance n’est plus quelque chose que je fais facilement, et je parle aussi bien de confiance dans un couple que dans une relation amicale. L’expérience m’a fait comprendre qu’il fallait parfois se méfier de l’être humain. Rhoooo! Et oui! Et même que je vais vous conter quelques petites tranches de ma vie…

Il était une fois, une Steph qui sortait avec un garçon. Ce garçon fort sympathique au premier abord, s’est révélé un peu bizarre à ses yeux, et rapidement elle s’est dit qu’il ne lui convenait pas. Elle lui a donc annoncé que ça n’irait pas plus loin entre eux. Mais au moment fatidique, le mec se met à avoir les larmes aux yeux…

Should I come back another day?

Should I come back another day?

Euh attend tu me fais quoi là, on s’est vu 2/3 fois, t’es plutôt du genre sur de toi, et pas vraiment sensible… WTF? Bon ça ne m’a pas empêché de le quitter. Et j’ai bien fait! Vu que peu de temps après j’apprenais que ce monsieur avait l’habitude d’utiliser cette technique pour attendrir les jeunes filles parce qu’il n’acceptait pas de se faire larguer. Mais que tout ceci n’était que du fake, surtout que dans mon cas, 2 heures après il est allé retrouver la fille qu’il se tapait en même temps que moi!

J’ai bien conscience que tous les hommes ne sont pas comme ça, et pour plein d’autres raisons celui-ci est un manipulateur hors pair. Mais c’est le genre d’aventures qui t’apprend que les enfoirés ça existe et qu’il vaut mieux ne pas donner sa confiance trop rapidement.

Autre exemple. Je connais une fille qui est très gentille, qui discute avec tout le monde, qui te pose plein de questions, à qui tu as envie de te confier… Sauf que cette fille, elle adore alimenter ses conversations des histoires des autres. Donc quand tu crois te confier à une oreille attentive, que nenni! Tu peux être sûre que le reste de son entourage, qui n’est pas forcément le tien, sera au courant de ta vie! Quand tu entends ton histoire de la bouche de quelqu’un que tu ne connais pas vraiment, ça refroidit un coup. Et tu te dis que finalement, la personne sympa et attentive n’est peut-être pas celle à qui il faut faire confiance.

Même Caroline elle a trahi Ayem!

Même Caroline elle a trahi Ayem!

Ces deux exemples, font partis des claques que je me suis prises dans ma vie. Il y en a eu d’autres, il y en aura surement d’autres puisque parfois je reste assez naïve, j’ai du mal à voir le mal chez les gens. Mais ma confiance aujourd’hui je ne la donne pas comme ça, et tant que je serai méfiante, que j’aurai des doutes sur une personne en me disant que peut-être elle me ment, me manipule, se sert de moi, je ne serai pas en confiance avec elle… Heureusement certaines preuves, certains actes ou certaine paroles aident à faire évoluer les choses, et grandir la confiance que je peux accorder à l’autre.

21 février 2013. Étiquettes : , , , , , , . L'ancéphalogramme plat c'est pas pour aujourd'hui!. 19 commentaires.

A vous deux…

 Il y a 10 ans vous vous rencontriez. C’était une jolie histoire de vacances qui a même duré quelques temps malgré la distance. Et puis elle s’est terminée, je ne sais plus pourquoi, je ne sais pas si vous vous en rappelez vous même.

Il y a un peu plus d’un an vous vous êtes retrouvés. Après des débuts à tâtons, l’amour a pris le dessus. Mais la distance est toujours là. D’un côté elle est plus facile à affronter qu’à 17 ans, les billets de trains ne représentent plus 3 soirs de babysitting et la question de où dormir ne se pose plus. D’un autre, elle est plus difficile, parce qu’à 28 ans on a envie de construire quelque chose à deux et que ces kilomètres qui vous séparent ne le permettent pas.

Aujourd’hui vous vous aimez, à votre façon certes, parce qu’on ne peut pas faire deux caractères plus pourris que les vôtres 😉 Mais vous avez décidé de vivre une belle histoire d’amour tous les deux. Vous avez aussi envie qu’elle continue, et qu’elle dure autant qu’elle pourra durer. Alors il est peut-être temps que vous preniez un peu les choses en main.

Malheureusement Paris ne se rapprochera pas de Bruxelles (Chaste en vrai, si je ne dis pas de bêtises), le Nord de la France ne disparaitra pas comme par magie. Vous avez chacun vos vies dans votre pays, mais vous avez aussi votre vie de couple à construire ensemble, au même endroit. 

J’ai donc plusieurs questions à vous poser :

Est-ce que vous aimez cette distance qui vous sépare?

Est-ce que vous n’aimeriez pas oublier les soirs où vous sentez ce manque de l’autre, un manque si fort qu’il vous prend aux tripes?

Est-ce que vous ne croyez pas que vous serez plus heureux sous le même toit?

Est-ce que c’est vraiment si difficile de quitter sa petite routine, son job qu’on a depuis des années pour une nouvelle vie qui dans quelques temps aura aussi sa petite routine et un certain nombre de mois dans un nouveau job?

Est-ce que le risque à prendre, de tout quitter, n’en vaut-il pas la chandelle?

Est-ce que vous n’avez pas envie de vous voir ensemble dans 10 ans, avec des petits monstres qui rigoleront forts et qui aimeront les voitures?

En tout cas moi je me dis que même si ma copine devait s’éloigner de moi, je serai contente parce qu’on n’est pas fait pour être seul et que quand une histoire fonctionne ça vaut le coup de s’accrocher.

Ps : de préférence choisissez un coin qui sera sympa pour mes vacances 😉

31 octobre 2012. Étiquettes : , , , , . Toi + Moi = Quoi?. 12 commentaires.

Page suivante »