Bilan de 360 jours de célibat

Comme vous l’avez compris, il y a 1 an j’entamais ma première journée de célibataire.

Mais finalement, cette rupture aussi difficile fut-elle, c’était plutôt pour mon bien. Finie la tristesse, terminé le combat contre du vent. Après quelques jours un peu compliqués, j’ai repris ma vie en main avec la ferme intention d’en profiter!

Et même que là à droite c’est moi 😉

Première étape : me débarrasser de cet appart’ que nous avions choisis à deux. Comme l’envie d’être propriétaire me trottait depuis un petit moment dans la tête, je me suis décidée à franchir le pas. Parce que attendre la personne avec qui je pourrai investir dans la pierre j’en n’avais pas envie. En deux petites visites, j’ai trouvé mon futur chez moi de jeune femme célibataire (que celui qui a pensé garçonnière, sorte immédiatement 😉 ). Trois mois plus tard, plusieurs rendez-vous à la banque et chez le notaire après, j’avais enfin les clés. Histoire de tourner complètement la page, la plupart de mes meubles ont fini sur le bon coin, et moi j’ai commencé ma nouvelle vie 🙂

Deuxième étape : penser à moi, rien qu’à moi! Ce n’est pas évident au départ, j’ai même ressenti un vide. A qui j’allais raconter ma journée? Avec qui j’allais pouvoir faire des sorties? Pour qui j’allais me faire belle? Pour qui j’allais cuisiner? Et puis finalement tout s’est déroulé naturellement. J’ai appris à faire beaucoup de choses seule, et j’ai aimé prendre le temps de savourer comme je l’entendais chacune de ces expériences. J’ai développé mon cercle d’amis, rencontré plein de nouvelles personnes adorables. Et j’ai pris soin de moi, pour moi tout simplement.

Troisième étape : trouver un mec! Alors c’est là que ça devient plus compliqué. Parce qu’en 1 an j’ai du passer 5 journées soirées accompagnée (d’où les 360 jours). Mais encore une fois, j’ai le sentiment d’en avoir profité. Ca m’a permis d’évoluer, de tester, et de savoir ce que je voulais… enfin je crois que je suis encore dans cette phase 🙂 Et un jour je serai prête à le rencontrer.

En attendant, même seule, ma vie est belle, mais là je pense que vous commencez à bien le saisir parce que j’ai l’impression de l’écrire un jour sur deux! J’ai beaucoup évolué en 1 an,  j’aime la personne que je suis devenue et j’espère vivre encore plein de belles aventures seule et à deux :).

5 septembre 2012. Étiquettes : , , , , . Steph et les hommes, Steph se pose des questions. 21 commentaires.

Et maintenant?

Voilà bientôt une semaine que je suis rentrée de vacances… Après avoir rencontré tous ces hommes plutôt mignons, voire carrément canons, qui ont craqué pour moi, on pourrait penser que ça va, j’ai pris confiance en moi. Ben pas forcément… Oui l’effet bogoss a duré quelques jours, mais aujourd’hui ma « vraie » vie a repris le pli.

Retour à la réalité : je suis toujours célibataire, rien n’a changé. Je vais bientôt fêter ma première année en solo… Et je ne vois toujours pas comment ça va changer, comment je vais pouvoir rencontrer quelqu’un qui me plait. En plus depuis mon aventure avec The Sailor j’ai peur de devenir encore plus exigeante… (Moi qui m’énerve dès qu’on me dit que si je ne trouve pas c’est parce que je suis exigeante, je viens de me pourrir toute seule en une phrase là !)

J’ai envie de laisser faire le destin, je me dis que je croiserai forcément des nouvelles têtes en sortant. Parce que les sorties je ne compte pas arrêter 🙂 mais je sais que c’est moins facile qu’à 20 ans ce genre de rencontre.

Et puis je ne suis toujours pas devenue patiente, alors attendre de croiser quelqu’un qui me plaît, je ne sais pas si je vais y arriver. Je vais peut être me relancer dans l’aventure internet, d’ailleurs je suis déjà allée faire quelques clics sur Meetic et Adopte ces derniers jours. Juste pour voir qui y traînait, je n’ai pas eu le courage d’entamer la conversation avec qui que ce soit.

En tout cas, j’ai retenu une chose de vos commentaires, c’est qu’il faut que j’arrête de me poser 36000 questions quand je rencontre quelqu’un à qui je plais. La prochaine fois que je me fais draguer, et que ce monsieur me plaît, promis je fonce et j’arrête de me dire qu’il doit se tromper de personne!

Bon je pense qu’il ne s’agit que du « Holiday-Blues », que j’attrape à chaque retour de vacances 🙂
Mais vous commencez à me connaître, ça ne va pas durer, Steph elle déprime jamais longtemps, d’ailleurs là, rien qu’en écrivant cet article ça va déjà mieux, je me dis que finalement mon avenir de célibataire n’est pas si noir que ça! En plus j’ai plein de projets pour les semaines à venir comme mon anniversaire à fêter, les 20km à préparer, un nouveau boulot à trouver… Et puis, comme j’aime vous écrire je vais tout faire pour alimenter un max mon blog avec tout plein de nouvelles aventures 😉

19 août 2012. Étiquettes : , , , , . Steph et les hommes, Steph se pose des questions. 10 commentaires.

Manuel de survie de la célibataire

Aujourd’hui j’écris cette première page d’un livre qui je l’espère sera utile à beaucoup d’entre vous, amies célibataire. Et oui quand on est une faible femme, parfois la vie ne nous fait pas de cadeau!

Alors que ce matin, je me réveille la tête pleine de projets pour ma journée. Alors même, que je venais d’enfiler ma tenue de footing et que je venais de twitter mon projet de footing, je vois sous mes fenêtres des gens qui rôdent autour de ma voiture… Alertée par ce manège étrange je me penche, et là je vois qu’il manque ma roue arrière de ma voiture… Et celle avant aussi… Et là je réussi juste à dire « C’est ma voiture… » le mec me répond « Ben on vous a volé vos 4 roues! ».

À ce moment mon cerveau de célibattante se met en route, et malgré l’envie de vomir et de pleurer je réussi à prendre les choses en main. Alors soyez attentives parce que si ça vous arrive je vous assure que c’est un véritable parcours du combattant dont aucune étape ne doit être oubliée!

Étape n°1 pour moi, mais qui en vrai doit être la n° 2 : appeler l’assurance. Ah bah non, il est 12h30, mon assureur fini sa journée à 12h le samedi, la déclaration ça sera pour lundi. Ce n’est pas grave, en attendant j’appelle l’assistance dépannage (dont j’ai mis 3 ans à trouver le numéro) pour avoir un dépanneur. Dépanneur censé intervenir dans l’heure, il m’a appelé 50 loooooongues minutes plus tard pour me dire qu’il partait de son garage.

20120728-201044.jpg

Très trop longtemps après, mon ami Florian le mécano, débarque avec sa petite dépanneuse. Florian s’attèle donc à la tache de poser 4 pneus de remplacement, pour pouvoir faire monter ma voiture sur son camion. Tâche au combien difficile, j’ai vu ma voiture balancer dans tous les sens sur différents crics. Du coup, Florian le bricolo a décidé de la caler avec des batteries. Une fois la voiture à peu près stable Florian se rend compte qu’il n’a pas pris les bons adaptateurs pour mes pneus, et comme aucun de ses collègues ne veut venir le dépanner, Florian le sans ami doit repartir à son garage.

Ce n’est pas grave, en attendant j’en profite pour aller porter plainte chez les flics, obligatoire pour l’assurance. Arrivée au commissariat on me dit que pour ça, il faut d’abord qu’une patrouille constate les dégâts. (D’où la nécessité de penser à appeler les flics en étape n°1). « Et si j’ai des photos ça ne marche pas ? » « Non ! ». Et il ne faut surtout pas que Florian soit revenu mettre les pneus ! Heureusement, speedy Florian tout fier d’avoir fait l’aller retour rapidement, m’appelle à ce moment, je lui dis donc de tout stopper. Dans mon malheur une patrouille passe à ce moment dans ma rue et signale à la radio une voiture sans roues qui s’avère être la mienne. Ouf, voilà une bonne chose de faite. Mais pour le dépôt de plainte il faudra repasser plus tard, là il y a trop de monde !

Ce n’est pas grave, de toute façon il faut que j’aille rejoindre Florian (j’ai peur de ce qu’il va faire). Florian qui mettra bien 1h30 à monter les 4 roues sur ma voiture. Enfin vous me direz, tout est réglé ! Mais non voyons, Florian tête en l’air qui a laissé le gyrophare de sa dépanneuse tout le long de son intervention, ne peut plus redémarrer son camion : sa batterie est à plat ! Ce n’est pas grave, un dépanneur a toujours des pinces sur lui… Vous l’attendez la blague là ? Et bien heureusement pour moi il n’y en a pas eu plus, super Florian a pu recharger sa batterie en s’aidant de la mienne, et pu partir avec ma voiture.

20120728-201716.jpg

Moi, je suis retournée au commissariat, déposer ma plainte. J’ai demandé s’ils pouvaient me l’envoyer par mail, pour que je puisse la transférer rapidement à mon assureur, ils m’ont répondu « oh vous savez on n’en est pas là encore ! », mais je dois dire que je suis tombée sur quelqu’un de très sympa qui a bien voulu essayer de le faire. Plus de 2heures après je n’ai toujours pas reçu de mail, mais ce n’est pas grave j’irai scanner ça chez mon père demain !

Finalement, j’en ris parce que ça ne sert à rien de s’énerver. J’ai rencontré beaucoup de monde aujourd’hui, parce que voir une voiture sans roues ça fait causer ! J’ai profité du soleil longtemps en regardant Florian que j’aime bien au final, essayer de faire son boulot ! Du coup ce n’était pas un moment si terrible.

Ps : si vous voyez 4 jantes de polo à vendre sur le net, ce sont peut-être les miennes !

28 juillet 2012. Étiquettes : , , . Divers. 13 commentaires.

« Page précédentePage suivante »