Peut-on tout avoir?

tumblr_mhf2wxhFNf1qe0lqqo2_r1_500_large

Quand on est célibataire, il y a un paquet de phrases qu’on n’aime pas! Ces phrases dites par des personnes de notre entourage qui se veulent gentilles mais qui ne se rendent pas compte qu’avec de telles mots on se sent encore plus enfoncés dans notre désespoir amoureux.

Une de ces phrases : « Mais belle comme tu es, tu vas forcément trouver ». En soi, cette phrase est super mignonne. Oui sauf qu’en tant que célibataire tu te dis, oui ok je suis belle, mais non je ne trouve pas, et franchement je ne sais pas pourquoi! Y’a sûrement un truc qui cloche chez moi pour que personne ne veuille de moi…

Vous me direz, la beauté ne fait pas tout et est parfois assez subjective.

Mais dans mon entourage, je connais un certain nombre de filles qui sont jolies ET intelligentes, drôles, sympa mais … célibataire (ou à enchainer les plans foireux).

Mais pourquoi?

Désolée je ne vous donnerai pas la réponse à cette question, parce que si je l’avais eu je ne me serais pas sentie Bridget Jones si longtemps…

Mais pour continuer une conversation que j’ai eu hier, avec un représentant de la gente masculine, ce n’est pas parce qu’une fille est relativement sûre d’elle, et qu’elle réussi dans de nombreux domaines, qu’elle a confiance dans ses relations avec les hommes, et même qu’elle réussi à en trouver un facilement.

Evidemment se sentir bien dans sa peau donne plus envie et donc attire plus. Mais on peut être en confiance, connaitre ses atouts et savoir les mettre en valeur, ce n’est pas pour autant qu’on aura des facilités à rencontrer quelqu’un. Et malheureusement à force de vide et de non rencontres ou même d’échecs, on en vient à se dire qu’il y a quelque chose qui cloche chez nous et perdre notre confiance…

J’ai une amie qui en quittant son ex s’est dit « des mecs qui veulent s’engager, je claque des doigts et il y en a 10 qui tombent! ». Elle avait totalement raison d’y croire, parce qu’elle a tout pour plaire! Malheureusement, elle avait beau avoir confiance en elle (et sans prétention non plus) ce n’est pas vraiment ce qui s’est passé…

Tout ça pour dire que ce n’est pas parce qu’on est célibataire qu’on ne sait pas ce qu’on vaut. Et ce n’est pas parce qu’on sait qu’on « vaut de l’or » qu’on arrive à sortir de ce célibat. Il y a tout un tas d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte, bien compliqués, bien variables d’une personne à l’autre et d’une rencontre à l’autre. Et toutes ces gentilles phrases qu’on nous dit, même si elles sont pensées sincèrement, elles ne font pas forcément plaisir. D’ailleurs pendant mon célibat longue duré, je crois que les seules personnes qui ne me les ont pas dites ce sont celles qui avaient vécu la même situation.

Oui le célibataire est difficile, mais le monde qui l’entoure l’est encore plus !

179247_609326559093957_387816936_n_large

R7Y8WD4K7SNQ

20 mars 2013. Étiquettes : , , , , , , , , , , . L'ancéphalogramme plat c'est pas pour aujourd'hui!. 30 commentaires.

Peut-on tout faire seul?

 

day_largeIl y a quelques années, pour moi il était impensable de faire une sortie seule, de me balader seule, de partir en vacances seule, de trouver un mec seule (là j’déconne!). En fait toutes ces choses que j’ai pu faire ces derniers mois en étant seule, et que j’aime aujourd’hui faire toute seule (comme le cinéma, j’adore y aller quand j’ai envie, et de vivre le film comme je le ressens sans avoir un regard juge à mes côtés) et que je voudrais refaire seule (dès que je peux, la Thaïlande m’accueillera sur ses terres). Y’a que le resto toute seule que je n’aime pas trop, si ça m’arrive j’ai souvent le secret espoir que quelqu’un vienne s’installer à ma table pour me faire la conversation. Mais le peu de fois où je l’ai fait, j’ai fini mon repas aussi seule que je l’avais commandé…

Malgré tout, vendredi je n’ai pas été capable de faire ce que j’avais envie parce que j’étais seule, et que je trouvais que ça ne pouvais pas se faire seule.

Vendredi, j’ai eu une grosse journée de boulot, j’ai fini par un entretien, et quand je suis sortie de là, lessivée (mais heureuse), je n’avais qu’une envie c’était d’aller boire un petit verre pour fêter le début du weekend et me remettre de toutes mes émotions de la journée. Sauf que voilà, le vendredi soir après le boulot, y’a du monde dans les bars (surtout que j’étais dans un quartier de Paris assez festif). C’est la soirée où tous les travailleurs qui n’ont pas de famille à charge fêtent leur weekend entre collègues ou amis. Et moi toute seule, au milieu de ces groupes je ne me sentais pas m’installer à une table et commander mon verre. D’ailleurs j’ai bien regardé, y’avait personne de seul!

556352_547738428586962_638719345_n

Se priver de quelque chose dont on a envie parce qu’on est seul, c’est un peu triste en soi. Sauf que si j’étais rentrée dans un de ces bars bondés et que j’avais bu mon verre, je ne pense pas que j’aurais apprécié le moment parce que je me serai sentie mal à l’aise… Cependant avec le recul, je pense que ça aurait pu être l’occasion de nombreuses rencontres, et de passer une soirée plus enrichissante que celle que j’ai passé avec ma pizza et mon dvd! Qui sait la prochaine fois, je le ferai peut-être…

3 février 2013. Étiquettes : , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?, L'ancéphalogramme plat c'est pas pour aujourd'hui!. 26 commentaires.

Tu veux que je t’explique le célibat?

Honnêtement, même si je suis célibataire longue durée, ma vie est plutôt réussie. Ma carrière se déroule assez bien, je suis propriétaire d’un appart à Paris (bon ok à quelques kilomètres), je suis entourée de ma famille, de mes amis, je fais de nombreuses activités qui me plaisent. Dans l’ensemble ça va plutôt bien pour moi. Et maintenant que vous commencez à me connaitre vous savez que ma vie est plus souvent faite de hauts que de bas, et je préfère voir les choses du bon coté, et je souris souvent (enfin ça vous le saviez peut-être pas mais je vous le dis c’est rare que je n’ai pas le sourire aux lèvres).

Malgré tout, le célibat est bien là et il n’est pas tous les jours facile à vivre, ni à comprendre par les autres.

Oui je suis une fille top (je ne fais que répéter ce que m’a dit un ami aujourd’hui) qui aime sa vie.

Mais je suis aussi une fille qui n’a personne à qui penser chaque jour. Je suis une fille qui n’aime plus depuis plus d’un an. Le soir quand je rentre chez moi il n’y a personne à qui je vais raconter ma journée, il n’y a personne qui connait chacun de mes collègues par cœur, chacun de mes amis dans les moindres détails et ce qu’ils auront fait pendant la journée. Il n’y a aucune oreille qui m’écoutera attentivement sur l’oreiller quand j’aurai besoin de confier mes états d’âme, les choses qui m’auront énervé ou fait plaisir dans ma journée. Il n’y a aucun bras qui me prendra pour me réconforter ou me dire simplement « je suis là ».

Et je suis également une fille qui n’a pas une personne qui pense à elle chaque jour, une personne qui l’aime, je ne suis la confidente, l’oreille ou les bras de personne…

Alors tout ça par moment c’est pesant, ça me manque.

Mais ça finira par changer je le sais 😉

1 novembre 2012. Étiquettes : , , , , . Steph et les hommes, Steph se pose des questions. 30 commentaires.

Page suivante »