Le premier jour du reste de ma vie

Mardi matin, avec un peu d’avance, je suis arrivée à mon nouveau travail. Pour être honnête, je ne réalisais pas trop que c’était le premier pas vers un grand changement, mon inconscient lui, l’a bien plus compris vu que j’ai passé une nuit assez agitée!

Depuis 5 ans que je suis entrée dans le monde des grands, ou celui de la vie active, c’est mon 3ème boulot, donc les premiers jours je connais un peu… Et j’aime bien! C’est la découverte d’un nouveau lieu de travail, de nouveaux collègues, de nouvelles missions. Ca c’est pour la partie visible et bien connue de l’iceberg.

Mais le premier jour, c’est aussi la découverte de nouveaux codes : façon d’être, tenue vestimentaire, heure de la pause café… que des petits détails qui au bout du compte te permettent une bonne intégration. Et ça ce n’est pas un petit détail, pour t’épanouir au travail !

Comme je vous l’avais raconté ici, quand j’ai postulé à ce poste, j’ai eu un gros coup de cœur. Bilan après ces premiers jours, le coup de cœur se confirme. Mes missions sont très intéressantes, elles correspondent vraiment à ce que j’aime dans mon métier, mon chef a tout à fait le genre de caractère que j’apprécie, mes collègues sont super sympa, d’une moyenne d’âge proche de la mienne, et très charmants (dans tous les sens du terme!). Je bosse dans un quartier que j’adore, et avec mon bureau au dernier étage je profite d’une vue magnifique sur les toits de Paris.

20130404-205125.jpg
Concernant tous ces petits codes dont je parlais au dessus, je les apprends progressivement et tout se passe bien pour moi. Par contre heureusement que j’ai négocié une petite augmentation de salaire, parce que là j’ai toute ma garde robe à changer!

Alors je sais que pour l’instant je n’ai fait que quelques jours dans ce nouveau poste, et que l’envers du décor apparaitra peut-être plus tard. Mais pour avoir connu différentes entreprises et missions, je pense pouvoir dire que mardi j’ai passé le premier jour du reste d’une jolie vie 🙂

4 avril 2013. Étiquettes : , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 14 commentaires.

Dernier jour

 4201485-6369895

Ce matin j’ai rangé mon bureau.

C’est mon dernier jour derrière cet écran d’ordinateur. Pas encore le dernier dans cette boite que je n’aime pas, puisque je termine demain soir après une journée de formation, où je vais expliquer à plein de gens, plein de trucs super importants et leur dire finalement ciao les cocos, la suite ça sera sans moi!

Depuis des mois j’attends ce moment, et pourtant je ne me rends pas compte que ça y’est j’y suis. Finalement, on s’habitue à tout, même aux situations qui nous déplaisent.

Je pensais qu’une fois ma démission posée, j’allais compter les jours. Mais non j’ai continué mon boulot bien sagement, mais avec l’esprit nettement plus cool (en fait j’ai beaucoup refilé de trucs à mon assistante, mais chut faut pas le dire 😉 )

Donc ça y’est cette page se tourne, et un nouveau chapitre va s’écrire. J’espère qu’il sera beaucoup plus intéressant! En attendant, y’a tout plein de gens qui viennent me dire des gentillesses et ça c’est assez agréable 🙂 mais je les connais les loulous c’est parce que derrière ils savent que je paye mon coup! (rhooo ça va je déconne, je sais que les gens peuvent être gentils gratuitement) 

En tout cas pour ce presque dernier jour, je ne saurais pas dire dans quel état d’esprit je suis. Ni triste, ni vraiment heureuse, surtout inquiète de savoir comment je vais occuper mon après-midi !

25 mars 2013. Étiquettes : , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 16 commentaires.

I put one foot in front of the other one

tumblr_ld331erHme1qckghuo1_400_large

En ce moment j’écoute en boucle le groupe Fun. et cette phrase dans l’une de leur chanson ainsi que des événements récents dans ma vie m’ont inspiré pour ce post.

Assez tôt, j’ai compris que ma vie c’était moi qui la menait et que si j’avais réellement envie de faire quelque chose il ne fallait pas que je m’en prive pour des raisons parfois un peu trop faciles et futiles.

C’est comme ça qu’à 18 ans j’ai mis ma vie dans ma petite voiture et je suis partie faire mes études à 500km de chez moi et de mes amis. Mes amis sont vraiment importants pour moi, comme je n’ai  jamais été très proche de mes parents, j’ai compensé ce manque avec eux. Les quitter a été difficile, mais finalement moins pour moi que pour eux, parce que de mon côté je partais vivre une nouvelle aventure qui m’excitait au plus haut point et dont j’avais énormément besoin à ce moment de ma vie. Et puis je me suis dit, de toute façon si on est vraiment amis, on le restera malgré la distance. Et ce raisonnement était le bon puisqu’aujourd’hui ils sont toujours là.

Deux ans plus tard, rebelote, je décide de continuer mes études dans une autre ville, 500km qui cette fois me séparaient de mon copain que j’avais galéré à séduire. Mon raisonnement a été le même, mes études je ne les ferai qu’une fois dans ma vie, cette opportunité que j’ai là, je ne l’aurai peut-être jamais, alors qu’un copain j’aurais surement plein d’occasions d’en retrouver si jamais ça ne tient pas (avec le recul je me dis que j’étais bien sûre de moi!). 3 ans plus tard j’ai obtenu mon diplôme, j’avais toujours mon copain, mais il est vrai que la distance avait fait quelques dégâts. Cependant je n’ai aucun regret concernant ce choix.

Et toute ma vie j’ai fait comme ça, j’ai avancé vers ce qui me semblait le mieux pour moi. Par moment j’ai mis la priorité sur mes études, mon boulot, à d’autres moments sur mes amis, mon couple, ma famille.

tumblr_mislgeoVIk1r77gtro1_500_large

J’ai aussi fait des choix difficiles, j’ai laissé certaines personnes sur le bord du chemin, ces personnes qui pour moi ne me comprenaient pas et ne me permettaient pas de vivre comme je le voulais. Je ne suis pas sans cœur non plus, je ne dis pas que ça ne m’a pas fait du  mal. Avant de rompre une relation j’essaye de comprendre, de faire comprendre à l’autre ce qui ne va pas, de dire les choses (bon c’est vrai que je ne sais pas toujours mettre les formes quand je dis ce que je pense…), mais si le message ne passe pas, alors tant pis, chacun sa route!

Ma vie c’est moi qui la mène, c’est moi qui fait mes choix, et vu le résultat aujourd’hui je peux vous assurer que je ne regrette rien de ce que j’ai fait!

26 février 2013. Étiquettes : , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 12 commentaires.

Page suivante »