I put one foot in front of the other one

tumblr_ld331erHme1qckghuo1_400_large

En ce moment j’écoute en boucle le groupe Fun. et cette phrase dans l’une de leur chanson ainsi que des événements récents dans ma vie m’ont inspiré pour ce post.

Assez tôt, j’ai compris que ma vie c’était moi qui la menait et que si j’avais réellement envie de faire quelque chose il ne fallait pas que je m’en prive pour des raisons parfois un peu trop faciles et futiles.

C’est comme ça qu’à 18 ans j’ai mis ma vie dans ma petite voiture et je suis partie faire mes études à 500km de chez moi et de mes amis. Mes amis sont vraiment importants pour moi, comme je n’ai  jamais été très proche de mes parents, j’ai compensé ce manque avec eux. Les quitter a été difficile, mais finalement moins pour moi que pour eux, parce que de mon côté je partais vivre une nouvelle aventure qui m’excitait au plus haut point et dont j’avais énormément besoin à ce moment de ma vie. Et puis je me suis dit, de toute façon si on est vraiment amis, on le restera malgré la distance. Et ce raisonnement était le bon puisqu’aujourd’hui ils sont toujours là.

Deux ans plus tard, rebelote, je décide de continuer mes études dans une autre ville, 500km qui cette fois me séparaient de mon copain que j’avais galéré à séduire. Mon raisonnement a été le même, mes études je ne les ferai qu’une fois dans ma vie, cette opportunité que j’ai là, je ne l’aurai peut-être jamais, alors qu’un copain j’aurais surement plein d’occasions d’en retrouver si jamais ça ne tient pas (avec le recul je me dis que j’étais bien sûre de moi!). 3 ans plus tard j’ai obtenu mon diplôme, j’avais toujours mon copain, mais il est vrai que la distance avait fait quelques dégâts. Cependant je n’ai aucun regret concernant ce choix.

Et toute ma vie j’ai fait comme ça, j’ai avancé vers ce qui me semblait le mieux pour moi. Par moment j’ai mis la priorité sur mes études, mon boulot, à d’autres moments sur mes amis, mon couple, ma famille.

tumblr_mislgeoVIk1r77gtro1_500_large

J’ai aussi fait des choix difficiles, j’ai laissé certaines personnes sur le bord du chemin, ces personnes qui pour moi ne me comprenaient pas et ne me permettaient pas de vivre comme je le voulais. Je ne suis pas sans cœur non plus, je ne dis pas que ça ne m’a pas fait du  mal. Avant de rompre une relation j’essaye de comprendre, de faire comprendre à l’autre ce qui ne va pas, de dire les choses (bon c’est vrai que je ne sais pas toujours mettre les formes quand je dis ce que je pense…), mais si le message ne passe pas, alors tant pis, chacun sa route!

Ma vie c’est moi qui la mène, c’est moi qui fait mes choix, et vu le résultat aujourd’hui je peux vous assurer que je ne regrette rien de ce que j’ai fait!

26 février 2013. Étiquettes : , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 12 commentaires.

Si elle part à gauche, je la suivrai…

si c’est à droite, attendez-moi… ouhlala je vous ressors les tubes du grenier! Patrick sort de ce corps!

Tout ça pour introduire mon sujet du jour. Sujet qui m’est venu alors que j’étais en train de faire mon jogging. Ce soir j’ai choisi de courir dans un coin que je ne connaissais pas trop. A un moment je me retrouve face à une bifurcation : à droite un chemin à travers champs, à gauche un sentier le long de l’eau. J’ai pris à droite…

Finalement la vie c’est un peu la même chose. On passe notre temps à devoir faire des choix qui peuvent avoir des issues très différentes pour notre vie.

Par exemple, le plus tôt possible il faut trouver sa voix professionnelle. On va s’orienter dans une branche sans vraiment se rendre compte qu’on est en train de choisir ce qu’on va devoir faire pendant nos 42 prochaines années.

On va aussi parfois choisir de vivre proche de ses amis mais loin de sa famille, ou comme moi par le passé, avec mon amoureux mais loin de tous mes proches…

Mais aussi, il faut faire plein de choix en amour, perso j’ai pas toujours choisi les histoires les plus faciles. Mais c’était mes choix et je ne regrette aucunement. Et ça je pense que c’est le plus important, parce qu’il est très difficile, parfois impossible, de retourner en arrière.

Mais c’est ça la vie, une suite de choix dont on ne connait pas les conséquences à l’avance. Et heureusement sinon il n’y aurait plus aucun plaisir si tout était dicté.

9 mai 2012. Étiquettes : , , . Divers. Laisser un commentaire.