I put one foot in front of the other one

tumblr_ld331erHme1qckghuo1_400_large

En ce moment j’écoute en boucle le groupe Fun. et cette phrase dans l’une de leur chanson ainsi que des événements récents dans ma vie m’ont inspiré pour ce post.

Assez tôt, j’ai compris que ma vie c’était moi qui la menait et que si j’avais réellement envie de faire quelque chose il ne fallait pas que je m’en prive pour des raisons parfois un peu trop faciles et futiles.

C’est comme ça qu’à 18 ans j’ai mis ma vie dans ma petite voiture et je suis partie faire mes études à 500km de chez moi et de mes amis. Mes amis sont vraiment importants pour moi, comme je n’ai  jamais été très proche de mes parents, j’ai compensé ce manque avec eux. Les quitter a été difficile, mais finalement moins pour moi que pour eux, parce que de mon côté je partais vivre une nouvelle aventure qui m’excitait au plus haut point et dont j’avais énormément besoin à ce moment de ma vie. Et puis je me suis dit, de toute façon si on est vraiment amis, on le restera malgré la distance. Et ce raisonnement était le bon puisqu’aujourd’hui ils sont toujours là.

Deux ans plus tard, rebelote, je décide de continuer mes études dans une autre ville, 500km qui cette fois me séparaient de mon copain que j’avais galéré à séduire. Mon raisonnement a été le même, mes études je ne les ferai qu’une fois dans ma vie, cette opportunité que j’ai là, je ne l’aurai peut-être jamais, alors qu’un copain j’aurais surement plein d’occasions d’en retrouver si jamais ça ne tient pas (avec le recul je me dis que j’étais bien sûre de moi!). 3 ans plus tard j’ai obtenu mon diplôme, j’avais toujours mon copain, mais il est vrai que la distance avait fait quelques dégâts. Cependant je n’ai aucun regret concernant ce choix.

Et toute ma vie j’ai fait comme ça, j’ai avancé vers ce qui me semblait le mieux pour moi. Par moment j’ai mis la priorité sur mes études, mon boulot, à d’autres moments sur mes amis, mon couple, ma famille.

tumblr_mislgeoVIk1r77gtro1_500_large

J’ai aussi fait des choix difficiles, j’ai laissé certaines personnes sur le bord du chemin, ces personnes qui pour moi ne me comprenaient pas et ne me permettaient pas de vivre comme je le voulais. Je ne suis pas sans cœur non plus, je ne dis pas que ça ne m’a pas fait du  mal. Avant de rompre une relation j’essaye de comprendre, de faire comprendre à l’autre ce qui ne va pas, de dire les choses (bon c’est vrai que je ne sais pas toujours mettre les formes quand je dis ce que je pense…), mais si le message ne passe pas, alors tant pis, chacun sa route!

Ma vie c’est moi qui la mène, c’est moi qui fait mes choix, et vu le résultat aujourd’hui je peux vous assurer que je ne regrette rien de ce que j’ai fait!

26 février 2013. Étiquettes : , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 12 commentaires.

Et toi t’es famille?

 Il y a quelques années je vous aurais répondu NON. Ma famille je ne la voyais que très peu, on ne s’appelait quasiment jamais, et je ne racontais ma vie qu’à mes amis. En plus je suis d’une famille où on n’exprime pas nos sentiments ou nos émotions, alors parfois j’avais cette sensation que finalement ils ne tenaient pas vraiment à moi…

Mais aujourd’hui, je me rends compte que les choses ont bien changé. J’ai besoin de voir ma famille régulièrement, ce sont des proches que, certes je n’ai pas choisi à la base, mais que j’ai appris à apprécier (beaucoup même). Par exemple, j’ai plusieurs cousins du même âge que moi, mais qui ne correspondent pas vraiment au style de personne que je fréquente habituellement, et pourtant j’aime les voir de temps en temps. Leurs différences avec moi m’apportent beaucoup.

Avec mon frère (le plus grands des 3 petits que j’ai (tu suis ?)) quand on était plus jeunes on ne se supportait pas. Aujourd’hui je lui raconte ma vie presque dans les moindres détails. D’ailleurs il a un avis de mec très tranché, et ça ne me fait plutôt avancer d’entendre ses remarques sur ma vie sentimentale! Bon ok on ne pourrait pas revivre ensemble, nos engueulades d’avant reviendraient à toute vitesse! Mais aujourd’hui on a trouvé notre équilibre.

Et puis parfois il y a des épreuves moments dans la vie qui font qu’on a besoin d’un parent pour nous soutenir. J’ai beau avoir 29 ans je suis toujours la petite fille de mon papa, et son avis compte beaucoup pour moi. Malheureusement son avis il a un peu de mal à l’exprimer 😉 mais je fais avec. Notre relation a déjà beaucoup évolué. Remarque ce n’est pas très difficile vu qu’on partait de quasiment zéro échange par an. Maintenant on se voit ou s’appelle au moins 1 fois par mois! Ca pourra paraitre très peu pour certains je peux vous dire que pour moi c’est beaucoup.

Et quand je me vois lui dire que j’ai envie de le rejoindre pour un weekend pendant qu’il sera en vacances dans notre chère Corrèze profonde (parisienne ascendante campagnarde), où quand j’invite frangins et cousins à une petite bouffe sympa chez moi, je me dis que tout à bien changé et qu’aujourd’hui je peux le dire : je suis famille! Même si c’est à ma façon et avec ma famille d’handicapés des sentiments 🙂

22 octobre 2012. Étiquettes : , . Divers. 11 commentaires.

L’amour est dans le pré

Me voilà sur le retour de 4 belles journées passées à la campagne dans ma famille. Et ben ça fait un bien fou!

Pendant ces 4 jours, je me suis bien reposée parce que la campagne c’est bien c’est calme…

20120527-183127.jpg
J’ai profité du soleil pour commencer à bronzer un peu, histoire de ne pas arriver trop blanche à la plage.

J’ai également couru dans de jolis petits chemins. J’ai embarqué avec moi un gentil petit chien. Sauf que j’avais pas prévu qu’il serait aussi dynamique, du coup j’ai battu des records de vitesse!

J’ai ramassé des cerises, perchée sur mon escabeau je flippais que les vaches qui me mataient me foncent dedans (moi fille de la ville? Si peu…). Elles étaient trop bonnes ces cerises…

Contrairement à mon titre je n’ai pas trouvé l’amour dans le pré, parce que coté bogoss j’ai plutôt croisé ce genre de spécimen…

20120527-181557.jpg

Mais j’ai retrouvé l’amour d’une famille formidable. Ma grand-mère qui me fait à chaque fois la même remarque « mais qu’est-ce que tu es grande » euh oui grand mère tu sais 1,63m c’est pas vraiment grand, et oui ça fait 15 ans que j’ai pas pris 1cm!

J’ai passé des repas extraordinaires, avec des conversations sans queue ni tête « Reprend donc un peu de viande Tu sais que l’autre fois il avait la main qui a gonflée mais gonflée Ah tiens les pompiers, c’est l’ambulance il doit y avoir un accident Mais alors explique moi un peu ce que tu fais comme travail La mère machin elle a chopé un truc à l’estomac c’est pas bon du tout Hollande il veut faire plein de trucs c’est bien, mais il va le trouver où son argent Regarde donc les vaches comme elles sont maigres Et tu vas partir où cet été?… »

20120527-225341.jpg

Et puis j’ai pris l’apéro. Et repris l’apéro. Et puis repris un petit dernier pour la route! Au final j’arrivais à comprendre ces fameuses conversations!

 

Après ce bon week-end en famille à la campagne me voilà sur la route du retour, la voiture chargée de pots de confiture!

Ahhh c’est quand même sympa la campagne! C’est vraiment reposant la campagne… C’est calme la campagne… Un peu trop calme peut-être… Oui finalement je suis assez contente de rentrer à Paris!!!

20120527-225447.jpg

28 mai 2012. Étiquettes : , , . Divers. 2 commentaires.