Et pourquoi ne pas suivre ses envies?

Je vous avais expliqué que je ne savais pas dire non. Mais il y a quelques temps de ça, je ne savais pas dire oui aussi… le jeu du ni oui, ni non, tu connais? C’était ma vie !

Aujourd’hui, plus précisément depuis près d’un an, j’ai changé ma façon de voir les choses. J’ai envie de profiter de la vie, de vivre pour moi, d’être un peu égoïste et de savoir dire oui quand ça me fait plaisir. Je fais désormais beaucoup de choses sur un coup de tête, je n’ai plus peur d’être fatiguée, overbookée, ridicule, seule. Je profite de chaque petit moment, et j’essaye d’en vivre un maximum.

Si tu me dis : ce soir je passe te prendre chez toi et on part au bord de la mer pour y passer la soirée. Je te répondrai : oui! Avant je me serais dit « non je vais être fatiguée demain, il y a le boulot, ouais bof ». Maintenant, je pense simplement « trop bien! ». Si je ne vis pas maintenant des moments comme ça, quand est-ce que je le ferai? La fatigue, on s’en fou, c’est dans la tête, et surtout ne me parlez pas d’âge, je n’y crois pas non plus. Avant je me croyais marmotte, maintenant je me rends compte, que non, je n’ai pas besoin de tant de sommeil. Et puis réellement, si je suis fatiguée y’a un remède :

Si tu me dis : eh je suis dans le coin, ça te dit qu’on se voit? Avant je me serai dit « non ce n’est pas comme ça que j’avais prévu ma soirée ». Et alors? Les plans ça se change! J’aurai tout le temps, plus tard, de programmer mes soirées avec Julien Lepers à 18h, la soupe à 19h, David Pujadas à 20h, et surtout au lit pas après 22h!

Si je me fais aborder dans la rue par un inconnu, je ne vais plus forcément le voir comme un gros lourd (bon ce n’est pas vrai si c’est à base de « eh mamselle, t’es bonne, t’as pas un 06? »), mais plus comme un « pourquoi pas après tout, ça peut être le bon ». Jusqu’à maintenant, ça n’a pas été le cas, mais why not…

 Désormais, j’ai donc décidé d’arrêter de refuser des sorties par flemme, par peur de l’inconnu, par envie d’être seule. Et je constate que je me sens nettement mieux quand je suis entourée, pleine de vie quand mon emploi du temps est rempli, et excitée quand je vais vers des situations que je ne connais pas. C’est donc grâce à cette façon de voir la vie qu’aujourd’hui je pète tout le temps la forme, je me sens bien et heureuse!

Publicités

26 novembre 2012. Étiquettes : , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?, Steph et les hommes. 28 commentaires.

Un dimanche de célibataire

Finalement, y’a des jours comme aujourd’hui où je me dis : c’est cool d’être célibataire! Même pour une journée aussi insignifiante que le dimanche.

Quand j’étais en couple le dimanche c’était glandouille, télé, ménage.

En tant que célibataire, le dimanche c’est toujours glandouille, télé, ménage, je rajoute bricolage mais ça c’est le fait d’être propriétaire (conséquence de mon célibat ceci-dit). Mais c’est différent.

Ce matin je me suis réveillée tranquillement avec Stéphan Rotenberg! Vous vous en doutez il ne vit pas avec moi, mais le replay oui. Donc je me suis fait une petite séance de rattrapage de Pekin Express. Chose que je n’aurais pas pu faire avant sans entendre « t’as pas fini de regarder tes émissions débiles! ».

Ensuite, en mode glandouille : en vrac sur le canap, jogging sur les fesses et cheveux dans tous les sens, j’ai fait mon petit tour sur Hellocoton, sur mon blog, lu mes mails, enfin bref des choses trop compliquées pour monsieur 😉

Petite séance bricolgirl, pas trop intense non plus, c’est dimanche hein ! J’ai peint une chaise (oui une seule !) en ROSE, parce que mon chez moi de célibataire je le veux petit nid douillet de fille. Alors il y a du blanc, du rose, si je pouvais il y aurait des nuages … Je suis toute seule, je fais ce que je veux ! Bon j’avoue, je me suis attaquée à la vitrification de mon escalier, là ça m’aurait pas dérangé qu’un homme m’aide, parce que c’est pas facile du coup je n’ai fait que 3 marches!

Ensuite, bon  bah  malheureusement le dimanche c’est le jour du ménage et du repassage. Ca c’est pas très drôle. Mais de vivre seule du coup toutes ces taches deviennent beaucoup plus rapide. Déjà à deux on salit 2 fois plus que seul , donc j’y passe 2 fois moins de temps! Ensuite je n’ai pas de p***n de chemises à repasser, que des petits hauts tout faciles, alors pareil c’est plus rapide. Et puis je fais tout ça musique à fond, musique que j’aime bien sûr, chanson que je chante faux, danse ridicule que j’invente… Un vrai spectacle digne de la Nouvelle Star, à classer dans le top ten des inoubliables J

J’allais oublié, j’ai aussi passé 2 heures voire plus au téléphone, avec les amis, la famille (merci Free). Et personne pour me dire « t’as pas bientôt fini là de raconter 15 fois la même chose »

Et puis ce soir, devant les bronzés, je me ferai ma petite manucure, personne pour me dire « ça pu ton truc ! ». Je rigolerai bêtement devant les répliques cultes que je suis incapable de retenir parce que j’ai une mémoire de poisson.  Je me ferai un petit repas avec que des choses que j’aime (j’ai toujours eu des mecs qui n’aimaient pas le poisson et les fruits de mer, du coup je peux vous dire que je me fais une cure de saumon et crevettes maintenant !) Je mangerai du fromage et tant pis si je pu du bec. Et puis je m’endormirai devant la télé, peut-être même en ronflant, mais c’est pas grave y’aura personne pour l’entendre 😉

Bref le dimanche je fais ce que je veux et c’est trop bon!!!

Ok cet article est peut-être un peu de l’auto-persuasion, mais en même temps c’est la réalité. Et je veux pas savoir que le dimanche en couple ça peut être aussi glandouille dans les bras de chéri devant un bon petit film, sieste crapuleuse, et partage des tâches ménagères… De toute façon ca c’est vrai le premier mois ! et encore…

3 juin 2012. Étiquettes : , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 16 commentaires.