Je ne suis pas une petite chose

20130407-194246.jpg
En ce moment il y a des choses qui m’énervent, mais une par dessus toutes les autres : ma timidité refait surface. Tous ceux qui me connaissent rigolent quand je dis que je suis timide. Moi je leur réponds qu’ils ne me voient pas dans certaines situations. Ces moments où stressée de vouloir être bien vue, je suis incapable d’aligner deux mots, tout simplement parce que c’est le vide intersidéral dans mon cerveau. Et ça m’énerve plus que tout, parce que je sais que j’en ai des choses à dire, je sais que j’ai mon caractère (parfois bien tranché) et je sais que je ne suis pas moins intéressante que mon interlocuteur ou que j’ai le droit de lui dire ce que je pense réellement.

En ce moment que ce soit dans ma vie perso, ou dans mon nouveau boulot je retrouve la Steph que je n’aime pas, celle qui m’énerve et que je ne veux pas être.

Au début de mon célibat j’ai passé beaucoup de temps à me comprendre et à me dire que j’avais le droit de vivre comme je l’entendais, alors je ne vois pas pourquoi face à deux trois personnes qui ne sont après tout pas plus fortes, meilleures ou plus intelligentes que moi, je me sens impressionnée.

Comme je suis très exigeante, surtout avec moi-même, il est hors de question que je sois quelqu’un qui ne me convient pas. J’ai donc décidé, ce week-end, que j’allais essayer d’affronter cette timidité et montrer que je suis une fille intéressante et qui sait ce qu’elle veut et non pas une petite chose passive. Désormais je dis ce que je pense, je ne me laisse pas marcher dessus, et je m’affirme! Reste plus qu’à contrôler mon cerveau pour qu’il évite de se paralyser dès que je me sens impressionnée…
Affaire à suivre!

Publicités

7 avril 2013. Étiquettes : , , , , , , . L'ancéphalogramme plat c'est pas pour aujourd'hui!. 16 commentaires.

Pause café

café au litLe dimanche matin il y a un truc que j’adore : prendre mon café au lit avec Fred. C’est l’occasion pour moi de me détendre et de profiter de ce deuxième jour de weekend avant d’attaquer une nouvelle semaine.

Alors hier, Fred avait invité Véronique, Christophe et Michel. Ca en a fait du monde dans mon lit ! Pour ceux qui suivent, vous l’aurez compris je parle de Frédéric Lopez et de son émission La Parenthèse Inattendue.

Parmi ces trois invités, j’en connaissais deux. Christophe Dominici l’ancien rugbyman que j’ai doublé dans une course à pieds (et ouais c’est ma petite fierté!) et Michel Cymes le médecin un brin show man que j’ai regardé sur la 5 plusieurs fois et qui me fait mourir de rire.

Mais j’ai découvert Véronique Jannot. Bah oui, on ne peut pas vraiment dire que cette actrice soit de ma génération. J’ai peut-être déjà vu certains de ses films, je n’en sais rien, mais en tout cas je sais que j’ai découvert une personne à qui j’aimerais ressembler.

parenthese inattendue

Cette femme rayonne de bonheur. Elle a en permanence le sourire aux lèvres et les yeux brillants. Elle incarne la douceur et la naïveté, mais fait également preuve d’un caractère bien affirmé.

Cette femme a vécu des moments difficiles dans sa vie, qu’elle raconte dans l’émission. Et pourtant elle garde le sourire. Elle parle même de ses souffrances avec le sourire. Je me reconnais tellement dans cette façon de faire. Dire les choses avec le sourire ça permet de ne pas trop attrister notre interlocuteur, parce qu’on n’a pas envie de le blesser, parce qu’on préfère avoir quelqu’un d’heureux en face de nous, parce qu’on a déjà notre souffrance à gérer, on ne veut pas provoquer une autre tristesse, pare que c’est notre souffrance et on ne veut pas forcément de la pitié. Parce que déprimer ne fait pas avancer mais relativiser et positiver oui.

Heureusement la vie ce n’est pas qu’une succession de malheurs sur lesquels il faut positiver. La vie c’est aussi plein de bonheurs qu’il faut savoir apprécier. Et durant ces deux heures d’émissions j’ai pu constater qu’elle savait également très bien le faire, qu’elle savait que sa carrière d’actrice avait été et est encore belle, qu’elle savait s’émerveiller de tout ce qui nous entoure, qu’elle savait également rester humble pour savourer les petites choses simples qui donnent le sourire.

Et cette femme avec son sourire, je l’ai trouvé magnifique. Je me suis dit waouh je veux être comme ça toute ma vie ! Je sais que je suis sur la bonne voie, il ne faut surtout pas que j’en sorte parce que le résultat je l’ai vu grâce à Véronique et il me plait!

25 février 2013. Étiquettes : , , , , , , , , , , , . Et sinon tu fais quoi dans la vie?. 11 commentaires.

Qui suis-je?

 

Hier je me disais : « Je me demande comment mes lecteurs me voient? » Oui, finalement est-ce que ce que j’écris représente qui je suis réellement. Je pense que oui, puisque j’écris ce que je pense et ce que je ressens. Mais c’est marrant je suis sûre qu’en connaissant ce que vous pensez de moi, comment vous m’imaginez, je serai surprise! D’ailleurs n’hésitez pas à me le faire partager 😉

Ce que je peux vous dire c’est que mes amis, ma famille et mes collègues me voient tous sous un angle différent.

Je suis très sincère avec mes amis, et je pense que c’est eux qui peuvent me décrire le mieux. En tout cas c’est avec tous mes amis que je suis la plus naturelle, c’est à eux que je raconte tout, et c’est eux qui peuvent me voir dans tous mes états, bons ou moins bons. J’imagine aussi qu’ils pourraient me sortir des traits de personnalité dont je ne me rends pas compte, mais je pense que je ne préfère pas savoir!

Ma famille me connait très bien aussi, mais c’est différent. Je ne suis pas d’une famille où on se dit beaucoup les choses, où on se confie. Alors oui ils me connaissent depuis toujours, ils m’ont vu grandir, mais ne savent pas tant de choses que ça sur ma vie perso. Je leur raconte un peu certaines choses mais toujours avec de la retenue…

Et mes collègues, ben eux je dirais qu’ils ne me connaissent pas. Enfin si, ils connaissent mon côté pro, mais je suis très différente dans mon travail par rapport à ma vie perso. Bon après il y a certains collègues qui passent dans la catégorie amis, donc là c’est différent.

En tout cas une chose est sûre, et tous les gens que je viens de citer ainsi que toutes les personnes qui peuvent croiser mon chemin, que ce soit pour 3 minutes ou 3 mois, ne pourront pas dire le contraire (j’espère!) c’est que j’ai toujours le sourire 🙂

24 août 2012. Étiquettes : , . Steph se pose des questions. 4 commentaires.